Communiques
RESULTATS DE VENTES / Le vendredi 04 mai 2012 Retour sommaire
Drouot RichelieuLe vendredi 04 mai 2012
SVV Beaussant-Lefèvre
Pas de communiqué Résultat de vente
Annonces de vente

Le vendredi 4 mai 2012 à Drouot Richelieu, la Société de Ventes Volontaires Beaussant-Lefèvre, assisté du cabinet de Bayser dispersera un bel ensemble de portraits des « invités » du Chancelier Metternich et de son épouse la princesse Mélanie.

 

Mélanie Zichy-Ferraris épouse en 1831 le prince Clemens Wenceslas Metternich, chancelier d’Autriche et négociateur du Congrès de Vienne en 1814-1815.

 

Entre 1836 et 1847, elle constitue une exceptionnelle collection de 248 portraits des « invités » du Chancelier Metternich, principalement exécutés par Moritz Michael Daffinger. 

 

Cette importante galerie de portraits réunit toutes les personnalités du Gotha de la Mitteleuropa (Rois et Princes allemands, familles médiatisées, Maison de Habsbourg, famille Metternich, mais aussi ambassadeurs de la Sublime Porte, personnalités françaises, anglaises, espagnoles....)

 

Clément-Wenceslas, prince de Metternich (Coblence 1773- Vienne 1859), diplomate et homme politique, fut l’un des principaux acteurs du Congrès de Vienne. Dans une Europe mouvementée, il fut le personnage le plus influent de la Sainte Alliance, notamment face au tsar Alexandre Ier et fut le garant de l’ordre issu du congrès de Vienne au point d’être nommé « le gendarme de l’Europe ».

 

En troisième noce, il épousa la comtesse Mélanie Zichy-Ferraris. Dans la vente aux enchères du 4 mai prochain, les personnages représentés sont ceux qui fréquentèrent le salon Metternich. Cette fascinante galerie de portraits réunit toutes les têtes couronnées des principautés et des royaumes allemands. On y remarque les effigies de Friedrich Wilhelm IV de Prusse, Auguste II de Saxe, Louis Ier de Bavière, le prince de Wasa (héritier de la couronne de Suède), des membres des familles Hohenzollern, Nassau, Mecklenburg, Saxe-Weimar, Thurn und Taxis, Liechtenstein, Württemberg etc. L’Europe n’est pas en reste. Pour la France, le comte de Chambord, fils du duc de Berry. Pour l’Espagne, le duc d’Osuna et Don Juan de Bourbon. Pour l’Angleterre, le marquis de Londonderry et Adolph Frederick de Cambridge. Pour la Hollande, le prince Wilhelm de Hollande. Enfin pour la Russie, le tsar Nicolas Ier lui-même. Les ambassadeurs de la Sublime Porte et des personnages turcs influents sont également portraiturés : Hussein Khan, Riffat Pacha, le sultan Abdul Mejid, Ismaïl, fils d’Ibrahim Pacha. Enfin, la maison de Habsbourg avec les portraits d’Albert et de François-Charles, princes impériaux, l’archiduc Stephan et l’empereur François-Joseph. Plus intimes, les portraits des familles Metternich et Zichy-Ferraris complètent cet ensemble unique.

 

En novembre 1836, lorsqu’il commença à être fréquemment en contact avec la princesse Mélanie, le peintre Moritz Michael Daffinger atteignait la gloire ; il est nommé la même année membre de la Wiener Akademie. Metternich avait dû le remarquer car il était lui-même conservateur de l’Académie de Vienne.

 

Le peintre Kriehuber suppléait Daffinger dans son labeur immense. Les deux peintres ne pouvaient pas toujours répondre aux abondantes commandes de portraits et demandaient parfois à des collaborateurs et à leurs meilleurs élèves de les assister.

 

Ces portraits semblent être esquissés au crayon noir puis finement gouachés au pinceau. Des milliers de petites touches forment un ensemble de facettes qui reflètent son talent de miniaturiste  tout en mettant en exergue le caractère de son personnage. Peintre très apprécié de la famille impériale, dont il fit de nombreux portraits,  il portraitura également une bonne partie de la haute aristocratie de « passage » à Vienne. Il fut surnommé « l’Isabey de l’Autriche ». Daffinger signait ses portraits qu’il faisait ensuite « autographier » par ses modèles.

 

Parmi les pièces majeures :

 

Iwan WINBERG (1798 - 1851)

Zar Nikolaus I. Pauwlowitsch von Russland - Tsar Nicolas Ier

Aquarelle gouachée sur traits de crayon noir .20 x 15 cm

Signée, datée, située et titrée dans le bas « Töplitz le 25 juillet/7 août 1838 »

Nicolas Ier succéda à son frère Alexandre Ier comme défenseur de la sainte Alliance et de la monarchie. Il établit un état policier et mit en place les réformes nécessaires. Il mena avec succès les guerres contre la Perse et la Turquie. Il mit fin à la révolte polonaise de 1830-1831. Marié depuis 1817 à la fille de Fréderic Guillaume III, Nicolas Ier envoya ce portrait à la Princesse via son ambassadeur Tatistscheff en février 1838. Il le signa probablement plus tard durant la « rencontre des monarques » à Teplitz en août de la même année. Sur notre portrait il porte l’uniforme du 9ème régiment royal et impérial des hussards, dont il était colonel en chef depuis 1833 (rosette sur le ruban avec « F1» pour François Ier) Iwan Winberg, d’origine suédoise fut agréé à l’Académie de Saint-Petersbourg en 1830 et reçu en 1846. La Gemäldegalerie de Dresde conserve le portrait du tsar Alexandre II et la Miniatursammlung de Darmstadt conserve un autre portrait d’Alexandre II ainsi qu’un portrait de Nicolas Ier.

Estimation : 15 000/20 000 €

 

Moritz Michael DAFFINGER (Vienne 1790 – 1849)

Erzherzog Franz Joseph von Österreich - Archiduc François-Joseph d’Autriche, futur empereur d’Autriche

Aquarelle gouachée sur traits de crayon noir.

18 x 14 cm. Signée, datée, située et titrée dans le bas « Vienne, 3 mars 1846 ».

En mars 1846, la princesse Mélanie relatait dans son Journal : « il y a quelques jours, l’archiduchesse Sophie me fit envoyer un portrait du jeune archiduc pour ma collection. Je fus particulièrement touchée par cette marque d’estime puisque je ne lui avais pas sollicitée ce portrait ». Notre portrait représente le jeune archiduc François-Joseph, futur empereur d’Autriche, en uniforme de colonel du 3ème Dragon et constitue l’un des chefs d’œuvre de Daffinger. Le futur empereur est représenté décoré de la Toison d’or et de l’étoile de l’ordre Prusse de l’Aigle noir. Daffinger le portraitura les 16 et 17 février 1846 et y apporta une dernière correction le 2 mars.

Estimation: 8 000/10 000 €

 

Franz Xaver NACHTMANN (Obermais 1799 - Munich 1846)

König Ludwig I. von Bayern (1786-1868) - Louis Ier de Bavière

Aquarelle gouachée sur traits de crayon noir

16 x 12 cm. Signée, datée et titrée dans le bas « 1842»

Estimation : 8 000/10 000 €

 

Ecole autrichienne du XIXème siècle

König Friedrich Wilhelm IV. von Preussen (1795-1860) - Frédéric IV de Prusse

Aquarelle gouachée sur traits de crayon noir

17,5 x 13,5 cm. Datée, située et titrée dans le bas « Sans-Souci 1843 / septembre 1842».

Epris des idées du romantisme allemand et des principes chrétiens, Frédéric Wilhelm, qui accéda au trône en 1840, se considérait comme le centre spirituel et intellectuel de l’état. Toutes les réformes émanaient de lui : c’est lui qui refusât d’établir une constitution. Doué d’un talent artistique, ce monarque était aimable mais inconstant et encore moins diplomate ou réaliste. Son acte le plus important fut la nomination de Bismarck comme ambassadeur prusse à l’assemblée de la Diète à Francfort. Bien qu’il déçût tous les espoirs placés dans son gouvernement, on se souvient de lui comme d’un grand constructeur. Il commanda les châteaux de Berlin et termina la cathédrale de Cologne. Le roi est représenté en uniforme du premier garde de l’infanterie et porte l’étoile de l’ordre de l’aigle noir.

Estimation : 6 000/8 000 €

 

Moritz Michael DAFFINGER (Vienne 1790 – 1849)

Achmet Fethi Pascha (1801-1858)

Aquarelle gouachée sur traits de crayon noir

16,5 x 13 cm

Signée, titrée, et annotée dans le bas en arabe

Achmet Fethi Pascha (1801-1858), général de division de la grande garde seigneuriale, fut envoyé comme ambassadeur à Vienne de  1835 à 1837. Il succéda au chargé d’affaires J.v. Maurojeni (n°13), représentant habituellement la Turquie. Il occupa le palais Esterhazy qui abritait encore la fameuse collection de peinture. Il y organisa de somptueuses réceptions où pour la première fois des femmes étaient conviées.

Estimation : 6 000/8 000 € 

 

Vente aux enchères publiques - Drouot Richelieu :

Vendredi 04 mai 2012 à 14h30

Expositions publiques :

Mercredi 02 mai 2012 : 14h-18h

Jeudi 03 mai 2012: 11h-18h

Vendredi 04 mai 2012: 11h-12h

 

 

 

 

 

 

 

CONTACTS