http://catalogue.drouot.com/ref-drouot/ventes-aux-encheres-drouot.jsp http://www.drouot.com/static/resultat_vente_encheres/liste.html
Hotel Drouot
Annonces de ventes
« À Drouot, l'émotion
est dans tous les instants
et dans toutes les salles. »
mercredi 16 novembre 2016
Lindbergh, New York/Paris 1927 ou les tribulations d'un bonnet
Drouot Estimations
Expert : Nicolas Conreur

C’est une vente de haut vol que proposera Drouot Estimations. Une pièce historique sera soumise au feu des enchères : le bonnet de vol du Capitaine Charles LINDBERGH (1902-1974) porté lors du premier vol New York–Paris les 20 et 21 mai 1927. (60 000/80 000 €)

Carnet de bord

Année 1927
Le capitaine Charles Lindbergh, pilote de l’aéronavale américaine, entreprend la traversée Ouest-Est de l’Atlantique en solitaire. Grâce à l’aide d’habitants de la ville de Saint Louis, il acquiert un petit monoplan Ryan, spécialement modifié et équipé, qu’il baptise The Spirit Of Saint Louis.

New York, matin du 20 mai 1927
Le 20 mai 1927 au matin, Lindbergh décolle de Long Island près de New York. S'en suit un vol de plus de 30 heures au-dessus de l’Atlantique.

Le Bourget, 21 Mai 1927
Charles Lindbergh, dit l’aigle solitaire, se pose le 21 mai à l’aéroport du Bourget. Accueilli par une foule immense, il se fait subtiliser son bonnet de vol par un ancien mécanicien qui le restituera le soir même à l’ambassadeur des Etats-Unis.

Paris, le 27 mai
Dans les jours qui suivent, Lindbergh, qui a récupéré son couvre-chef, est autorisé à survoler Paris. Le 27 mai à l’aube, il retourne au Bourget où on lui confie un chasseur Nieuport.  Il décolle alors pour une promenade dans le ciel parisien, suivi par le pilote d’essai Michel Détroyat. À leur retour, les deux pilotes simulent une séance de combat aérien et, au cours d’une manœuvre acrobatique, Lindbergh perd son fameux bonnet !

Le Bourget, 28 mai
Le lendemain, une habitante du Bourget retrouve le bonnet dans son potager et décide de le conserver pieusement.

France, 1927 - 1969
En 1969, le bonnet réapparait et est authentifié lors d’une célèbre émission télévisée de l’époque, Les dossiers de l’écran, consacrée ce soir-là à Lindbergh. Le bonnet de pilote de Charles Lindbergh a, ainsi, été conservé par une même famille depuis 1927.


Un bonnet pour l’histoire
Il s’agit d’un casque souple en cuir brun fourré réalisé en deux parties. Il est fermé par un large sanglon muni d’un bouton pression. Son intérieur en mouton retourné porte une étiquette en tissus "V.L. & A.  CHICAGO Sporting Goods exclusived" (Von Lengerke & Antoine ). (60 000 / 80 000 €)
  
Expositions publiques - Hôtel Drouot - Salle 5 
Mardi 15 novembre 2016 de 11h à 18h
Mercredi 16 novembre 2016 de 11h à 12h

Vente aux enchères publiques - Hôtel Drouot - Salle 5 
Mercredi 16 novembre 2016, 14h