http://catalogue.drouot.com/ref-drouot/ventes-aux-encheres-drouot.jsp http://www.drouot.com/static/resultat_vente_encheres/liste.html
logo drouot logo drouot
Hotel Drouot
Annonces de ventes
« À Drouot, l'émotion
est dans tous les instants
et dans toutes les salles. »
vendredi 25 novembre 2016
Les colonnes du Palais des Tuileries à Drouot
Auction Art Rémy Le Fur & Associés
Expert Mobilier : Marie de la Chevardière. Expert Tableaux Anciens : Gérard Auguier.

La maison Auction Art décorera Drouot d'une paire de colonnes provenant du Pavillon Central du Palais des Tuileries. 
Ces colonnes ioniques en pierres, hautes de plus de 5 mètres, ont été commandées par l'architecte Philibert de l'Orme (1510-1570) entre 1564 et 1570 pour orner la façade Ouest sur jardin, autrefois demeure de Catherine de Médicis. À la suite de l'incendie des Tuileries en mai 1871, les vestiges furent adjugés à l'entrepreneur Achille Picart en 1882. Conservées au Manoir des Gandines aux Essarts Le Roi, les colonnes furent classées Monuments Historiques le 2 décembre 1993. (250 000/300 000 €).

De la Chine à la Manufacture royale de Beauvais, regard sur les autres lots phares :

  • Tapisserie de la « Tenture des Grotesques » issue de la Manufacture Royale de Beauvais. D'après Bérain, à fond cognac ou « tabac d’Espagne », elle représente l’Offrande au Dieu Pan. Cette tapisserie en laine et soie date de la fin du XVIIe siècle / début du XVIIIe siècle. (50 000/80 000 €)
  • Une grande chimère debout la tête tournée vers la gauche et la gueule ouverte. La queue, la crinière et les poils des pattes sont émaillés verts. Elle est posée sur un socle rocaille en bronze doré postérieur. Originaire du Japon, elle date de la fin du XVIIIe siècle. (50 000/60 000 €)
  • Une paire de vases de forme balustre en porcelaine à fond bleu foncé. Le col et la base sont rodés. Originaire de la Chine, elle date de la fin du XVIIIe siècle. Ces vases sont ornés d'une riche monture en bronze redoré ciselé de coquilles, de feuilles de chêne et de glands. Les anses en volutes sont terminées par des enroulements et la base est ajourée de rinceaux feuillagés d'époque postérieure. Ces vases proviennent de l’ancienne collection Landau. (30 000/40 000 €)
  • Portrait de Jean-René Vestier par Antoine VESTIER (Avallon 1740 - Paris, 1824). Cette huile sur toile est signée. (20 000/30 000 €)
Exposition publique – Drouot – Salles 5-6
Jeudi 24 novembre, de 11h à 21h
Vendredi 25 novembre, de 11h à 12h

Vente aux enchères publiques – Drouot – Salles 5-6
Vendredi 25 novembre, 14h