http://catalogue.drouot.com/ref-drouot/ventes-aux-encheres-drouot.jsp http://www.drouot.com/static/resultat_vente_encheres/liste.html
logo drouot logo drouot
Hotel Drouot
Annonces de ventes
« À Drouot, l'émotion
est dans tous les instants
et dans toutes les salles. »
mercredi 07 décembre 2016
Instructif présent pour le futur Louis XIV
Binoche & Giquello
Experts : Dominique Courvoisier avec la collaboration d’Alexandre Maillard

Un luxueux exemplaire d'Alphabet et Instruction Chrestienne pour les Enfans sera le lot phare de cette vente de livres rares et précieux.
Répondant à une commande passée dans l'entourage royal, cet ouvrage éducatif fut très certainement offert au couple royal à l'attention du futur Louis XIV, âgé de quatre ans à l'époque, peu avant sa montée sur le trône de France en 1643.
Unique exemplaire d'une édition inconnue des bibliographes, il est imprimé en rouge et noir et fut donné à l'enseigne du Paradis par Pierre Charpentier, imprimeur-libraire actif à Paris de 1602 à au moins 1653.

Description :

Alphabet et Instruction Chrestienne pour les Enfans. Avec l'office de la Vierge, Selon le S. Concile de Trente. Ensemble les Heures de la Croix du S. Esprit, & les sept Psaumes. Paris, Pierre Charpentier, 1642. Petit in-8 (128 x 80 mm) de 80 feuillets non chiffrés signés A-K8, velours de soie cramoisi sur ais. Le verso du titre est occupé par un alphabet contenant les lettres minuscules et majuscules et les diphtongues. Cet exemplaire est réglé et orné d'une suite de 12 figures de l'époque, très finement gravées en taille-douce, ici luxueusement enluminées, les fonds dorés à l'or liquide. Cet ouvrage est conservé dans sa reliure d'origine en velours qui est décorée d'écoinçons en argent ciselés de l'époque, aux armes de Louis XIII et aux effigies de saint Louis et de sainte Anne. Ces pièces d'orfèvrerie, d'une facture remarquable, ont été miraculeusement conservées et confèrent à ce volume un caractère unique, l'argenterie ayant été largement fondue sous l'Ancien Régime pour soutenir l'effort de guerre. (150 000/200 000 €)

D’autres précieux ouvrages seront dévoilés, dont :

  • Costumes grotesques et habits de Métiers par Nicolas de LARMESSIN (1645-1725). [Paris], Chez N. de L'Armessin ou, [pour 7 planches] chez la Veuve de N. de l'Armessin, Rüe St Jacques, à la Pomme d'Or, s.d. [vers 1690-1695]. In-folio (205 x 301 mm), maroquin vert foncé, triple filet, dos orné, dentelle intérieure, tranches dorées (Chambolle-Duru). Colas, 1779. — Lipperheide, 1971. Il s’agit d’un très précieux recueil de 61 gravures sur cuivre, rehaussées à l'époque de brillants coloris, d'or et d'argent. Ces planches représentent des hommes et des femmes revêtus d'attributs, ustensiles et outils de leur profession. Ce recueil offre un spectaculaire panorama des métiers de la fin du XVIIe siècle, très précis quant aux costumes, aux outils et instruments en vigueur à l'époque, il est aussi une merveille d'inventivité, rappelant, dans le principe, les portraits composés d'Arcimboldo. Les Habits de Larmessin, qui paraissaient en livraisons sans numérotation au fil des années, n'ont été que très exceptionnellement réunis en recueil. (150 000/180 000 €)
  • Le Devin du village. De Jean-Jacques ROUSSEAU (1712-1778). Intermède par Mr Rousseau, les paroles sont du même auteur, le divertissement est de Mr Martin. Manuscrit in-folio vers 1760 (365 x 265 mm) comportant un titre et 131 pages, maroquin rouge, large dentelle de grands fers rocaille ornée dans les angles d'un trophée de divers instruments de musique, très grand fleuron composé central, de forme carrée disposée en losange, dos orné, dentelle intérieure, doublure et gardes de papier dominoté vert clair à décor floral et fond doré, tranches dorées, boîte moderne de chagrin rouge à premier plat transparent (Reliure de l'époque). Il s’agit d’une très luxueuse copie manuscrite, très soigneusement calligraphiée. Le Devin du village, petit opéra en un acte, fut représenté au château de Fontainebleau, devant Louis XV en 1752, et à l'Académie royale de musique (l'opéra de Paris) en 1753. C'est le premier opéra dont les paroles et la musique sont du même auteur. La reliure à dentelle, extrêmement spectaculaire, peut être attribuée à l'un des grands ateliers de l'époque équipés pour dorer des reliures de ce format, Douceur, Dubuisson, ou Padeloup. Cette copie, qui contient le texte complet du vaudeville, et Allons danser sous les ormeaux, correspond à la forme définitive du Devin donnée par Rousseau en 1753. (80 000/100 000 €)
  • Hypnerotomachia Poliphili de Francisco COLONNA. Venise, Alde Manuce, 1499. In folio, maroquin brun, grand décor dans le style du XVIe siècle composé d'entrelacs dessinés par un filet doré ponctué de fers azurés, ovale central vide, dos orné, doublure de maroquin bordeaux à encadrement et fleurons d'angles dorés, gardes de soie moirée, chemise demi-maroquin brun et étui (Gruel). B.M.C., p. 561. — Pellechet, 3867. — Essling, 1198. — Sander, 2056. — Goff, C-767. Il s’agit d’une édition princeps du plus célèbre livre illustré de la Renaissance, l'un des chefs-d'œuvre de l'art du livre. Imprimé à Venise par Alde Manuce, préfacé et financé par L. Grasso qui le dédia au duc d'Urbino, cet ouvrage est écrit en italien mélangé à des termes d'origine latine et grecque avec des apports d'arabe, d'hébreu et d'espagnol qui en rendaient, déjà à l'époque, la lecture délicate. Ce roman anonyme, qui constitue l'une des plus fascinantes énigmes de la Renaissance, se présente sous forme d'une vision dans laquelle le héros retrace son itinéraire spirituel par un cheminement dans les ruines et les vestiges de la civilisation classique. Il est divisé en deux parties dont les initiales des 38 chapitres forment la phrase : Poliam frater Franciscus Columna peramavit semblant dévoiler le nom de son auteur. Les 171 gravures sur bois qui l'illustrent devaient concourir à son intelligibilité. Après avoir été successivement attribuées à Bellini et à Mantegna, on pense aujourd'hui qu'elles seraient l'œuvre de Benedetto Bordone. (60 000/80 000 €)
Exposition publique – Drouot – Salle 4
Mardi 6 décembre, de 11h à 18h
Mercredi 7 décembre, de 11h à 12h

Vente aux enchères publiques – Drouot – Salle 4
Mercredi 7 décembre, 14h15