http://catalogue.drouot.com/ref-drouot/ventes-aux-encheres-drouot.jsp http://www.drouot.com/static/resultat_vente_encheres/liste.html
logo drouot logo drouot
Hotel Drouot
Annonces de ventes
« À Drouot, l'émotion
est dans tous les instants
et dans toutes les salles. »
mercredi 26 avril 2017
La Bibliothèque de Jean Bonna
Pierre Bergé & Associés
Experts : Benoît Forgeot et Stéphane Clavreuil

Jean Bonna, amateur averti et grand collectionneur de livres et de dessins, se sépare d’une petite partie de son immense et prestigieuse bibliothèque. L’ancien banquier genevois confie à la maison Pierre Bergé et Associés, en association avec Sotheby’s, la dispersion de 300 livres et manuscrits, le 26 avril 2017.

Jean Bonna est atteint d’un mal fructueux : la « collectionnite ».

Ce lecteur assidu commence à collectionner les livres du XIXe siècle à douze ans. Lorsque les ouvrages du XVIe siècle prennent place sur ses étagères, les gravures qu’ils contiennent entrainent petit à petit le bibliophile vers les arts graphiques. Il s’intéresse alors à la gravure puis naturellement au dessin jusqu’à constituer une des plus belles collections privées. Cet ensemble de 420 feuilles regroupe des travaux de Parmigianino, Guercino, Tiepolo, Fra Bartolomeo, Barocci, Bellini, Carpaccio, Raphaël, Watteau, Boucher, Greuze, Géricault, Delacroix, Picasso, etc.

Son intérêt pour le dessin ne prend cependant pas le pas sur sa passion pour la littérature. Jean Bonna élabore une fabuleuse bibliothèque comptant environ 4 500 ouvrages du XVe siècle à nos jours. Le fleuron de ce témoignage unique de six siècles de la littérature française – une centaine d’ouvrages – fut exposé, en 2015, à la bibliothèque de l’Arsenal.

Lors de cette vacation, les livres et manuscrits du XVe au XXe siècle couvriront tous les domaines : littérature, voyages, histoire, philosophie et science.

Quatre-vingt pièces autographes, comprenant des lettres de Balzac, Baudelaire, Flaubert, Maupassant, Stendhal, Wagner, Céline, Delacroix ainsi que des poèmes de Mallarmé ou de Nerval, et un carnet dans lequel Victor Hugo notait ses rêves, viendront enrichir ce magnifique programme.

Parmi plusieurs pièces autographes de Gustave FLAUBERT (1821-1880) demeure une lettre adressée à son avocat en 1857, alors que Madame Bovary, juste paru, fait l’objet de poursuites pour « outrage à la morale publique et religieuse et aux bonnes mœurs » – la même année et au même titre que Les fleurs du mal de Charles BAUDELAIRE (1821-1867). Ce projet de préface résume les arguments de défense du roman et se présente comme un véritable manifeste de l’auteur. (40 000/60 000 €)

Puis, dans une lettre à Alexandre DUMAS (1802-1870), Eugène DELACROIX (1798-1863) explique de quelle façon le lien entre la peinture et la littérature se concrétise dans les livres illustrés.
Cet échange épistolaire daté de 1830, le plus ancien connu entre les deux hommes, reflète parfaitement la collection de Jean Bonna, incarnation d’une double passion pour la littérature et le dessin.

La part belle sera ensuite donnée aux livres illustrés avec un somptueux exemplaire de dédicace des Discorsi e Dimostrazioni matematiche de GALILÉE datant de 1638. La maîtrise et la richesse du décor figurant sur la reliure en maroquin est caractéristique du savoir-faire de Le Gascon, l’un des plus grands ateliers parisiens. Cette édition originale, dédiée au comte de Noaille, est sans conteste le plus bel exemplaire connu de ce livre fondateur. (700 000/900 000 €)

Les livres dédicacés occupent par ailleurs une place de choix, notamment Fervor de Buenos Aires et Luna de enfrente, dédicacés par BORGES à son ami Maurice Abramovicz, rencontré pendant ses études à Genève, ou Madame Bovary offert par « le plus âne de ses élèves » à son ancien professeur de mathématiques.

On relève un nombre significatif de livres modernes illustrés par Bellmer, Derain, Manet, Miro ou Fautrier. Parmi les relieurs, enfin, Jean DE GONET se taille la part du lion, avec pas moins de quatorze créations. Cette figure majeure de la reliure d’art des trente dernières années, au-delà d’un artisan, est reconnu comme un créateur. Sans pasticher le livre, il sut créer un autre langage.

Exposition publique – Sotheby's
34-35 New Bond St, Mayfair
London W1A 2AA

Mardi 28 mars - 9h / 19h
Mercredi 29 mars - 9h / 17h
Jeudi 30 mars - 9h / 17h

Exposition publique – Drouot – Salle 5
Lundi 24 avril - 11h / 18h
Mardi 25 avril  - 11h / 18h
Mercredi 26 avril - 11h / 12h

Vente aux enchères publiques – Drouot – Salle 5
Mercredi 26 avril - 14h



© Pierre Bergé & Associés / Drouot