http://catalogue.drouot.com/ref-drouot/ventes-aux-encheres-drouot.jsp http://www.drouot.com/static/resultat_vente_encheres/liste.html
logo drouot logo drouot
Hotel Drouot
Annonces de ventes
« À Drouot, l'émotion
est dans tous les instants
et dans toutes les salles. »
vendredi 31 mars 2017
« Le Baiser » du centenaire
Drouot Estimations
Experts : Agnès Sevestre-Barbé et Amaury de Louvencourt

En parallèle du centenaire de la mort d’Auguste RODIN (1840-1917), le vendredi 31 mars, la maison Drouot Estimations mettra en lumière son œuvre emblématique, Le Baiser.

Une épreuve en bronze patiné (40 cm), signée F. Barbedienne sera mise à l’encan lors de cette vacation. Fondue entre 1901 et 1919, cette fonte au sable est conforme en tous points au chef-modèle de 1901 conservé au Musée Rodin. (200 000/250 000 €)

Symbole de l’amour éternel, Le Baiser représentait – Paolo et Francesca – deux personnages empruntés à La Divine Comédie, poème de Dante ALIGHIERI (1265-1321). Conçu par Rodin en 1882, dans le processus créatif de La Porte de L'Enfer, ce couple enlacé figura au bas du vantail gauche, face à Ugolin, jusqu’en 1886. Au cours de la même année, le sculpteur prit conscience que sa représentation du bonheur et de la sensualité dans cette oeuvre était en contradiction avec son thème principal. Il décida alors d'en faire une œuvre autonome qu’il exposa pour la première fois en 1887. Le succès fut presque instantané et le public baptisa ce modèle Le Baiser, titre à caractère universel qui substitua celui de Paolo et Francesca.

À découvrir également :
 

CAMILLE PISSARRO (1830-1903)   Vaches au pré, Pontoise au lointain.

  • Vaches au pré, Pontoise au lointain dessiné et signé par Camille PISSARRO (1830-1903) à la gouache sur tissu en forme d'éventail. L'encadrement est d’origine. Cette œuvre provient de l’ancienne collection de M. Cox et reste dans la famille. (40 000/60 000 €)
  • Une huile sur toile intitulée Bosquet de pins réalisée d’après Ivan CHICHKINE (1832-1898). Elle est acquise par l’arrière-grand-père des actuels propriétaires en 1899, à Saint-Pétersbourg, après le décès de l'artiste, dans l'atelier du peintre Ivan Chichkine. Après la Révolution russe, il appartient dans les années 1920 aux grands parents de l'actuel propriétaire en Pologne, puis reste dans collection particulière parisienne par descendance. (40 000/60 000 €)

Exposition publique - Drouot - Salle 6
Jeudi 30 mars 2017 - 11h / 18h
Vendredi 31 mars 2017 - 11h / 12h

Vente aux enchères publique - Drouot - Salle 6
Vendredi 31 mars 2017 - 14h00