http://catalogue.drouot.com/ref-drouot/ventes-aux-encheres-drouot.jsp http://www.drouot.com/static/resultat_vente_encheres/liste.html
logo drouot logo drouot
Hotel Drouot
Annonces de ventes
« À Drouot, l'émotion
est dans tous les instants
et dans toutes les salles. »
vendredi 19 mai 2017
La Normandie vue par Claude Monet
De Baecque et Associés

La maison De Baecque et Associés offrira, dans une vente classique, le 19 mai, un regard particulier sur la Normandie à travers l'art du XIXe siècle.

Parmi les peintures et dessins mis à l'encan, un pastel de Claude MONET (1840-1929) intitulé Saint-Adresse, vue sur le Perrey sera présenté. L'artiste peint et signe l'œuvre à Le Perrey, un faubourg du Havre composé de bâtisses en bois abritant des pêcheurs. (80 000/120 000 €)

On connait un nombre limité de pastels réalisés par Claude Monet. Une centaine seulement sont répertoriés dans le catalogue raisonné. Cependant l'exposition de la Royal Academy of Arts de Londres, « The unknown Monet : pastels ans drawings », en 2007, révèle la qualité de son œuvre sur papier.

Ce rivage est peint vers 1963-1964, alors que Claude Monet quitte Paris et ses ateliers pour revenir en Normandie travailler en extérieur. C'est alors qu'il met au point sa technique picturale auprès d’artistes tels que Johan Barthold Jongkind (1819-1891) et Eugène Boudin (1824-1898). Si l'on devine dans cette œuvre l’influence de Jongkind dans les traits noirs dynamiques esquissant des ornières, le reste de la composition reflète une œuvre aboutie au-delà d'une simple étude.

Le verso de la feuille réserve une étonnante découverte : une esquisse de vache correspondant à la fois en dimension et en style au noble ruminant représenté par Monet dans « L’étude de vaches » en 1863. Ce dessin serait une esquisse réalisée en vue du tableau La cour de ferme en Normandie daté de 1863 et conservé au musée d’Orsay. La similitude du motif permet d’évoquer les mois passés par Monet à la ferme Saint-Siméon avec des amis et d’autres artistes. Elle souligne aussi son admiration pour le travail de Boudin dont il garda toute sa vie un pastel accroché dans sa chambre de Giverny comme seul ornement.

Cette feuille fut acquise au Havre, au XIXe siècle, par un ancêtre du vendeur soit directement auprès de Monet, soit par l’intermédiaire du marchand de couleurs-encadreur qui avait présenté Eugène Boudin à ce dernier. Le pastel est resté dans la même famille depuis.

Exposition publique - Drouot - Salle 1
Jeudi 18 mai - 11h / 18h
Vendredi 19 mai - 11h / 12h

Vente aux enchères publiques - Drouot - Salle 1
Vendredi 19 mai - 14h

Tableaux anciens et du XIXe siècle - Arts populaires – Céramique - Mobilier et objets d'art
vendredi 19 mai 2017 - 14:00
Tableaux anciens et du XIXe siècle - Arts populaires – Céramique - Mobilier et objets d'art
Salle 1 - Drouot-Richelieu, 9, rue Drouot 75009 Paris
De Baecque et Associés OVV, Etienne De Baecque Me