http://catalogue.drouot.com/ref-drouot/ventes-aux-encheres-drouot.jsp http://www.drouot.com/static/resultat_vente_encheres/liste.html
logo drouot logo drouot
Hotel Drouot
Annonces de ventes
« À Drouot, l'émotion
est dans tous les instants
et dans toutes les salles. »
mercredi 28 juin 2017
La Bibliothèque de Pierre Bergé, « De la musique avant toute chose... »
Pierre Bergé & Associés en association avec Sotheby's
Experts : Stephen Roe et Michel Scognamillo

Pierre Bergé & Associés, en association avec Sotheby’s, s’apprête à disperser le troisième volet de la bibliothèque Pierre Bergé, dédié à la musique et à la poésie. Cette vacation forme un entracte lyrique après le somptueux florilège de la première vente et la deuxième consacrée aux littératures romantiques.

La troisième vente nous plonge au cœur même de l’univers de Pierre Bergé, illustrant deux domaines qui lui sont particulièrement chers : la musique et l’art lyrique – omniprésents dans la vie privée et publique de l’ami de Philippe Jordan, Renaud Capuçon ou Bob Wilson, du directeur du Théâtre de l’Athénée-Louis Jouvet et de l’Opéra Bastille, du familier des festivals de Salzbourg et de Bayreuth – et la poésie, que ce proche de Jean Cocteau et adorateur de Louise Labé a toujours cultivé avec ardeur.

Aujourd’hui la poésie et la musique s’infiltrent partout et il faut les accueillir sans la moindre discrimination. Je n’ai jamais pu vivre sans elles et je plains ceux qui y parviennent. Pierre Bergé

Nous voilà donc dans le cabinet secret de Pierre Bergé, dans l’intimité de l’amateur qui connaît par cœur Marot et Beethoven, Bach et Ronsard, Reverdy et Wagner, Apollinaire et Debussy, Villon et Bizet, et qui a eu soin de s’entourer d’ouvrages d’où s’échappent les rythmes et les rimes de tous les siècles et de toutes les cultures.

Le 28 juin seront dispersés 260 ouvrages : des partitions, des livrets et des recueils poétiques témoignant de cette passion lyrique, parfois reliés entre eux – au gré des auteurs, des musiciens et des provenances – par des liens significatifs. Ainsi, au Scherzo dédicacé par Frédéric Chopin font écho les deux partitions de Vincenzo Bellini qui ont appartenu au grand compositeur et virtuose polonais ; les œuvres de Ronsard et de Racine sont accompagnées de partitions composées à l’époque et à leur intention ; les deux partitions de Georges Bizet sont dédicacées respectivement au librettiste et au metteur en scène de Carmen ; la partition du Tannhaüser porte un envoi de Wagner à Charles Gounod, proche du compositeur allemand lors de son séjour parisien ; celle des Forains d’Henri Sauguet est entièrement aquarellée à la main par Christian Bérard, l’ami et le collaborateur de Cocteau, créateur d’innombrables décors pour la scène lyrique ou le théâtre… Le réseau des affinités électives, déjà si bien illustré dans les deux premières ventes, se poursuit ici avec bonheur.

À découvrir par exemple :

  • Un exemplaire du livret des Maîtres chanteurs de Nuremberg, publié en 1862, relié pour Richard Wagner et copieusement annoté par lui pendant la composition de la partition : l’unique source dont nous disposons pour apprécier le travail de réécriture auquel se livra le compositeur allemand lors de la révision de son « poème » – c’est ainsi que l’on appelait autrefois le texte versifié des opéras. (60 000/80 000 €)
  • La rare deuxième édition augmentée des Amours de Pierre de Ronsard (1553), ici en première émission, est reliée avec le rarissime fascicule contenant la musique composée pour les sonnets de Ronsard (ce deuxième tirage est contemporain de l’édition des Amours). Cette publication inaugure l’aventure musicale de Ronsard, qui remplaça Marot dans le cœur des musiciens de son temps. (40 000/60 000 €)
  • Les épreuves corrigées d’Un coup de dés jamais n’abolira le hasard (1897) de Stéphane Mallarmé sont l’unique témoignage de ce livre projeté et jamais publié sous la forme souhaitée par l’auteur, l’un des tout premiers poèmes typographiques de la littérature française et la pierre angulaire de la poésie moderne. L’exemplaire est accompagné des trois lithographies réalisées par Odilon Redon pour l’édition et de deux lettres de l’artiste, dont une relative à l’élaboration des planches. (40 000/60 000 €)
  • La Musurgia du Père Athanasius Kircher, la première encyclopédie musicale publiée en 1650 et somptueusement illustrée, est l’un des grands traités baroques mêlant science et musique. Ce magnifique exemplaire en grand papier est revêtu d’une somptueuse reliure romaine aux armes du pape Innocent X. (30 000/40 000 €)

Exposition publique - Drouot - Salle 9
Mardi 27 juin 2017 - 11h / 18h
Mercredi 27 juin 2017 - 11h / 12h

Vente aux enchères publiques - Drouot - Salle 9
Mercredi 28 juin - 14h

Bibliothèque de Pierre Bergé<BR> ''De la musique avant toute chose...'' Musiciens et poètes<br>En association avec Sotheby’s
mercredi 28 juin 2017 - 14:00
Bibliothèque de Pierre Bergé
''De la musique avant toute chose...'' Musiciens et poètes
En association avec Sotheby’s
Drouot - Richelieu Salle 9
Pierre Bergé & Associés OVV, Sotheby's France OVV