http://catalogue.drouot.com/ref-drouot/ventes-aux-encheres-drouot.jsp http://www.drouot.com/static/resultat_vente_encheres/liste.html
logo drouot logo drouot
Hotel Drouot
Annonces de ventes
« À Drouot, l'émotion
est dans tous les instants
et dans toutes les salles. »
lundi 27 novembre 2017
Majorelle au son des tambours
Gros & Delettrez
Expert : Cabinet Chanoit

Lundi 27 novembre, une toile de Jacques MAJORELLE (1886-1962) intitulée L’Aouache à Anemiter fera retentir le son des tambours dans la salle de la vente d'art orientaliste et d'art islamique de la maison Gros & Delettrez.
(Estimation : 120 000 / 150 000 €)

Jacques MAJORELLE (1886-1962), fils du célèbre ébéniste Louis MAJORELLE (1859-1926), arrive au Maroc en 1917 sur invitation du Général Lyautey. Il découvre alors le monde oriental et tombe sous le charme de Marrakech.

Art déco et orientalisme se confondent dans l'œuvre de l'artiste qui aime représenter des scènes traditionnelles orientales.

Dans les années 1930, la renommée du peintre est à son apogée. Pour le décor du nouvel Hôtel de Ville de Casablanca, l'administration française lui commande deux grandes compositions symétriques au format identique (360 x 450 cm.) : « L'Aouache à Ouarzazate » et « Le Moussem à Marrakech » qu'il livre en février 1938. L'artiste en exécute des variantes dans différentes Casbahs, tantôt à la gouache, tantôt à l'huile.

L’Aouache désigne une forme de chants et de danses qui accompagnent les fêtes traditionnelles et les mariages dans les villages berbères. La scène du tableau présenté dans cette vacation se situe à Anemiter, casbah situé au Haut Atlas du Maroc, sur la rive gauche de l’Oued Ounila, que l’artiste affectionnait. Au premier plan, une assemblée de musiciens frappent leurs bendirs, tambours tendus de peau de chèvre, dans des nuances de blancs, beiges et marrons, alors qu'au second plan, dans des tons très colorés, les femmes se distinguent par leurs plus beaux bijoux et vêtements. Formant un mur de séparation, serrées les unes contre les autres, elles frappent fièrement le sol et chantent de leurs cris stridents.

La demeure qu'il fait construire dans le style mauresque au cœur de sa palmeraie, est la plus belle consécration de son bleu Majorelle, ce bleu outremer, intense et clair, qu'il créé en 1937. La maison devenue tableau ouvre au public en 1947 et Yves Saint Laurent et Pierre Bergé l'acquièrent en 1980.
Vente aux enchères publique – Hôtel Drouot – Salle 1 
Lundi 27 novembre – 14h

Exposition publique – Hôtel Drouot – Salle 1
Samedi 25 novembre – 11h / 18h
Lundi 27 novembre – 11h / 12h
Orientalisme
lundi 27 novembre 2017 - 14:00
Orientalisme
Salle 1 - Drouot-Richelieu, 9, rue Drouot 75009 Paris
Gros & Delettrez OVV