http://catalogue.drouot.com/ref-drouot/ventes-aux-encheres-drouot.jsp http://www.drouot.com/static/resultat_vente_encheres/liste.html
logo drouot logo drouot
Hotel Drouot
Résultats de ventes
« À Drouot, l'émotion
est dans tous les instants
et dans toutes les salles. »
mercredi 01 juin 2016
52 836 € pour un plat Boukhara
Audap et Mirabaud
Manuela Finaz de Villaine

De très beaux résultats pour l'ensemble des céramiques perses lors de cette vente qui totalisa un produit de 390 722 €. À noter un record pour un plat de Boukhara, Samarkand.
  • Un record pour un plat BOUKHARA, Samarkand adjugé 52 836 €. Il s’agit d’un grand plat rond à bord contourné à décor en camaïeu bleu, datant de la fin XVIe, début du XVIIe siècle. Il provient de l’ancienne collection "J. Soustiel". Sur la route millénaire de la soie entre Tabriz, Boukhara et Samarcande de nombreux ateliers de céramiques existaient. Dès le XIVème siècle, Timur Lang (1336 – 1405), guerrier turco- mongol, fait de son empire l’un des grands foyers artistiques de l’époque en installant, notamment à Samarcande, de nombreux artistes chinois. La production céramique de Boukhara présente des décors sinisants témoignant d’une part de l’influence des artistes chinois présents dans les ateliers et d’autre part de l’intense commerce sur la route de la soie se caractérisant pour notre plat par un moule de forme ronde dont le décor de l’aile est souligné sur les bords par un double filet créant un bord dentelé à l’imitation des plats Ming du XIVème siècle tant recherchés par les amateurs. Ce plat illustre les échanges commerciaux, culturels et artistiques entre l’est et l’ouest avec la présence d’un décor à fleurs de lotus chinois en bleu de cobalt perse, à l’instar de la diffusion que l’on trouve sur les ‘Kraak porcelaines’ commercialisées par les Portugais et les Hollandais au XVII e et qui donnèrent naissance à la faïence de Delft au XVIII e . Ce plat a été vendu à un collectionneur étranger. (Lot n° 50)
  • Un plat Daghestan, Dit "de Koubatcha" datant du XVIe siècle, vendu 32 708 €. Il s’agit d’un plat rond creux à pâte siliceuse à décor en camaïeu bleu. Au centre sont représentés deux canards entourés de fleurs. (Lot n° 53)
  • Un important choux couvert en trompe-l'oeil et son présentoir par Paul Hannong, Strasbourg, a été remporté pour 20 128 €. Marqué en bleu "Paul Hannong" et datant du XVIIIe siècle (vers 1745-1754). (Lot n° 166)