http://catalogue.drouot.com/ref-drouot/ventes-aux-encheres-drouot.jsp http://www.drouot.com/static/resultat_vente_encheres/liste.html
logo drouot logo drouot
Hotel Drouot
Résultats de ventes
« À Drouot, l'émotion
est dans tous les instants
et dans toutes les salles. »
mardi 21 juin 2016
L'Asie à Drouot - Collection Portier, record mondial pour une estampe japonaise
Beaussant Lefèvre en collaboration avec Christie's
Expert : Alice Jossaume
Spécialiste : Géraldine Lenain, Christie’s

Aujourd’hui, à Drouot, dans une salle comble, Beaussant Lefèvre en collaboration avec Christie’s dispersait la collection Portier d’art japonais. À l’occasion de la semaine d’Art d’Asie, des enchérisseurs européens et internationaux - américains, japonais, ... - ont rendu hommage au goût sûr de cette famille d’experts et de collectionneurs. De nombreuses batailles d’enchères, en salle, par téléphone et sur DrouotLive, ont ponctué cette vacation d’exception, totalisant un produit vendu de 1 511 525 €. 100 % des lots ont trouvé preneur. 

La très attendue estampe L’amour caché, (Fukaku shinobu koi), par Kitagawa Utamaro, lot n° 6, s’est envolée à 745 800 € frais compris. Il s’agit d’un record mondial pour l’artiste ET SURTOUT D’UN RECORD MONDIAL POUR UNE ESTAMPE JAPONAISE. 

À l’issue de la vente, Eric Beaussant et Pierre-Yves Lefèvre -commissaires-priseurs-, Géraldine Lenain -directrice internationale en arts d’Asie chez Christie’s- et Alice Jossaume -expert en arts d’Asie-, déclarent : Nous sommes très heureux du succès de cette vente et de cette collaboration qui a permis de mettre en lumière les choix avisés de quatre générations d’esthètes, références incontournables du marché de l’art asiatique. Qualité, rareté, provenance et enchères de haut niveau inscrivent cette collection dans l’histoire des belles ventes d’art japonais à Paris.   
 
  • L’amour caché, (Fukaku shinobu koi), par KITAGAWA UTAMARO (1753 ? -1806) de la série " Anthologie de l’amour : section de l’amour (Kasen koi no bu) " sur fond micacé saumon a remporté la plus haute enchère, s’envolant à 745 800 €, record mondial pour une oeuvre de l’artiste et record mondial pour une estampe japonaise. (Lot n° 6)
  • Le portrait en buste de l’acteur Iwai Hanshirô regardant vers la gauche par UTAGAWA KUNIMASA (1773-1810) a atteint 78 680 €. (Lot n° 2)
  •  Autre belle enchère à 101 000 € pour une oeuvre de TOSHUSAI SHARAKU (actif 1794-1795), le portrait de l’acteur Tanimura Torazo dans le rôle de Washizuka Happeiji, dans la pièce Koinyobo Somewake Tazuna (La noble dame amoureuse, aux rênes colorées), jouée au théâtre Kawarasaki en mai 1794. (Lot n° 8)