http://catalogue.drouot.com/ref-drouot/ventes-aux-encheres-drouot.jsp http://www.drouot.com/static/resultat_vente_encheres/liste.html
logo drouot logo drouot
Hotel Drouot
Résultats de ventes
« À Drouot, l'émotion
est dans tous les instants
et dans toutes les salles. »
mercredi 08 mars 2017
Succès et préemptions pour Henry de MONFREID (1856-1929)
Beaussant Lefèvre
Experts : Antoine Cahen, Amaury de Louvencourt, Agnès Sevestre-Barbé, Jean-Marc Maury et Maxime Grail

La partie dédiée à Henry de MONFREID (1879-1974), dans la vacation d'art moderne, sculptures et bronzes de la maison Beaussant Lefèvre, jeudi, fut à la hauteur des attentes.

Les enchérisseurs et le Musée Fabre de Montpellier se sont attardés sur les mêmes œuvres, les plus hautes enchères ayant fait l'objet de préemptions :

  • L'autoportrait de George-Daniel de MONFREID (1856-1929), réalisé en 1919, atteint 37 500 €. Cette huile sur papier marouflé sur toile est datée, signée et dédicacée «à notre chère enfant Armgart Freudenfeld». Elle fut transmise par descendance à Paul-Daniel de Monfreid, petit fils de l'artiste. Elle fut ensuite vendue dans le cadre de la succession de ce dernier et offerte à sa fille par M. Z, ancien associé de Paul-Daniel de Monfreid. Armgart Freudenfeld était la belle-fille de George-Daniel de Monfreid, son fils Henry s'étant marié avec elle. (Lot n° 12)
  • Le paysage de Lozère, une huile sur toile signée «Daniel», située à «Vareilles» et datée «août 91», partit pour 22 500 €. L'œuvre fut exposée au Salon des Indépendants de 1892, et à la Galerie Charpentier en 1938. (Lot n° 13)