Accueil > 7 • MUSIQUE • DE JEAN-SÉB... > Lot: 1231

Lot n° 1231

SCHUMANN Robert (1810-1856).
MANUSCRIT MUSICAL autographe, Skizzen zu Faust [WoO3], [1844-1853] ; 122 pages, la plupart in-fol. (environ 34 x 27 cm), plus des ff. blancs, chemise-couverture de papier fort bleu, formats et papiers divers (quelques taches et roussseurs).

Extraordinaire manuscrit de premier jet et de travail des Szenen aus Goethes “Faust”, un des chefs-d’œuvre de Schumann, d’après le chef-d’œuvre de GOETHE ; manuscrit quasiment complet, parfois en plusieurs versions, depuis les brouillons jusqu’à l’orchestration, avec de nombreuses modifications et révisions, auquel Schumann a travaillé près de dix ans.

Le chef-d’œuvre de Goethe inspira nombre de compositeurs, mais la plupart (comme Berlioz) s’intéressèrent à la première partie du poème, le « premier Faust » ; Schumann, lui, s’attacha plus particulièrement au génial « second Faust », sommet visionnaire du Romantisme. Il a donné sans doute la représentation musicale la plus complète du Faust de Goethe : « Dans le chef-d’œuvre de Goethe il trouve – plus que dans ses poèmes – une pensée et une poésie mystique proches de lui, des résonances prédestinées à s’incarner dans sa musique. [...] il s’est seul approché de la vérité immanente de cette œuvre qui a si profondément marqué toute la civilisation occidentale » (A. Boucourechliev).
Oratorio dramatique en treize scènes, pour solistes, chœur et orchestre, les Scènes de Faust de Schumann se composent d’une Ouverture et de trois parties (Abteilungen), la première partie autour de trois scènes extraites du premier Faust, les deux autres inspirées par le second Faust, dont la troisième tout entière consacrée à la « Transfiguration de Faust » (Fausts Verklärung). C’est d’ailleurs par la scène finale du second Faust que Schumann commença son travail en juillet 1844 à Leipzig. L’histoire complexe de la longue genèse de cet oratorio, composé pour la plus grande partie à Dresde, et achevé à Düsseldorf dans l’été 1853 par l’Ouverture, dépasserait les dimensions de cette notice. Signalons cependant l’audition de la troisième partie, Transfiguration de Faust, en août 1849, pour le centenaire de la naissance de Goethe : à Dresde sous la direction de Schumann, à Leipzig par Julius Rietz, et à Weimar par Franz Liszt. Schumann n’entendit jamais son œuvre achevée ; quelques mois après l’avoir terminée, il tenta de se donner la mort, et, interné, finit sa vie dans un asile. La partition fut publiée chez Friedländer à Berlin en 1858 ; la première audition intégrale eut lieu à Cologne, le 14 janvier 1862.

Ce dossier de travail comprend les manuscrits suivants, la plupart de format in-fol.
Ouverture. 2 versions : brouillon (3 p.), et manuscrit de travail de la particelle, différente de la première édition piano, datée 15/22 août 1853 (4 p.).

[Erste Abtheilung (Première partie). Extraits du premier Faust].
[N° 3. Szene im Dom, dans la Cathédrale]. 2 versions. 1. « Clavierauszug zur Scene im Dom aus Faust », section finale, très différente de l’édition (4 p., incomplet). 2. Manuscrit de premier jet : « Wie anders, Gretchen »…, très différent de la version finale, les parties vocales assez complètes mais sans les chœurs, folioté par Schumann au crayon rouge de 1 à 7, [13-14 juillet 1849] (7 p. in-fol.).
[N° 1. Szene im Garten, dans le jardin], commençant au dos du feuillet précédent, et paginé à la suite au crayon rouge de 8 à 11 : « Du kanntest mich, o kleiner Engel wieder »… ; premier jet à l’encre, avec annotations au crayon ; les parties vocales sont assez complètes, l’accompagnement esquissé ; liste des instruments d’orchestre dans le coin sup. gauche ; daté à la fin 15 juillet [1849] (3 p.).
[N° 2. Gretchen vor dem Bild der Mater Dolorosa, Marguerite devant le tableau de la Mater Dolorosa], numéroté « N° 2 » par Schumann et commençant à la p. 11 immédiatement en dessous de la scène précédente et paginé à la suite 11 à 13 : « Ach neige Du Schmerzenreiche »… ; nombreuses corrections, dont un nouveau postlude esquissé au crayon ; [18 juillet 1849] (3 p.).

[Zweite Abtheilung (Deuxième partie). Second Faust].
[N° 4. Ariel. Sonnenaufgang. Ariel. Lever du soleil (acte I, scène 1)], commencé au verso de la p. 9 du N° 1 ci-dessus, et paginé à la suite 14 à 26 : « Die ihr dies Haupt umschwebt »… ; les parties vocales des solo complètes, et avec les parties hautes et basses des chœurs ; les parties instrumentales esquissées pour les harmonies ; liste d’instruments d’orchestre dans le coin sup. gauche ; importantes variantes avec la version finale [24-26 juillet 1849] (13 p., découpes aux 2 derniers feuillets).
[N° 5. Mitternacht. Minuit (acte V)] : « Ich heisse der Mangel »…, particelle à l’encre, avec de nombreuses indications d’instrumentation ; liste d’instruments d’orchestre dans le coin sup. droit ; paginé au crayon 1 à 10, [26 avril 1849] (10 p., petite découpe au bas du dernier feuillet).
[N° 6. Fausts Tod. Mort de Faust (acte V)] : « Herein, herein Herbei herbei »…, particelle à l’encre, avec les parties vocales complètes, l’accompagnement esquissé avec de nombreuses indications d’instrumentation, présentant de nombreuses variantes avec l’édition, des mesures supprimées, etc. ; liste d’instruments d’orchestre dans le coin sup. droit ; daté à la fin « M[it] [G]ottes H[ilfe] den 28sten April 1850 beendigt » (avec l’aide de Dieu terminé le 28 avril 1850), paginé au crayon 1 à 8 (8 p.).

[Dritte Abtheilung (Troisième partie). Fausts Verklärung. Transfiguration de Faust. Second Faust, acte V].
« 1 » [N° 7.I. Chor. Chœur] : « Waldung, sie schwankt heran »…, chœur fugué à 4 voix, les parties chorales en partition à l’encre, accompagnement esquissé, sans le prélude orchestral ; liste d’instruments d’orchestre dans le coin sup. droit ; plus une version révisée de 8 mesures de la partition sur un feuillet rapporté in-4 ; [probablement juin 1844] ; à la suite, sur la même feuille :
« 2 » [N° 7.II. Tenor-Solo. Pater Ecstaticus] : « Ewiger Wonnebrand »… ; partition réduite, à l’encre, précédée de 8 mesures ; à la suite :
« 3 » [N° 7.III. Bass-Solo, Bariton-Solo und Knabenchor], commençant par l’air du Pater Profundus : « Wie Felsen Abgrund »… ; premier jet au crayon, les paroles et les dernières mesures à l’encre ; liste d’instruments d’orchestre dans la marge gauche ; daté à la fin « 10/7/44 » (en tout 4 p., plus la page in-4).
« N° 4 » [7.IV. Chor und Soli], commençant par l’air de l’Ange : « Gerettet ist das edle Glied »… ; musique au crayon, paroles en partie à l’encre ; liste d’instruments d’orchestre dans la marge supérieure ; manque le passage après « geeinte Zwienatur » [le brouillon de ce passage se trouve dans le VII ci-dessous). Suit l’air : « Nebelnd um Felsenhöh », en partition d’orchestre, avec corrections (15 p.). [Dans la mise au net définitive, conservée à la Staatsbibliothek de Berlin, cette partie est de la main du copiste de Schumann, Carl Gottschalk.] Sans la reprise du chœur « Gerettet ist », après les mots : « die Flocken los ! », on passe à :
« N° 5 » [7.V. Bariton-Solo. Doctor Marianus] : « Hier ist die Aussicht frei », les 7 premières mesures en partition à l’encre ; suit la reprise du chœur « Gerettet ist » [du n° 4] en partition chant-piano, avec des corrections ; puis le brouillon de l’air du Doctor Marianus : « Hier ist die Aussicht frei »… au crayon, que suit sur la même page :
« N° 6 » [7.VI. Bariton-Solo, Chor und Soli] : « Dir, der Unberührbaren »… en partition réduite, à l’encre et à la mine de plomb, fortement révisé et modifié, menant au trio [Magna Peccatrix, Mulier Samaritana, Maria Ægyptiaca] : « Bei der Liebe », et à plusieurs versions du solo d’Una Pœnitentium (Gretchen) : « Neige, neige » (plusieurs versions) (4 p.).
[N° 7.VII. Chorus mysticus] : « Alles Vergängliche »…, en deux versions autographes : parties chorales assez complètes, sans instruments ; puis pour chœurs doubles, d’abord en partition à systèmes de 8 portées, puis en partition réduite, mais avec des sections répétées notées schématiquement, parfois sur une seule ligne. Le manuscrit comporte aussi plusieurs versions et révisions, dont deux versions du début, un brouillon de la première version (sauf les 40 dernières mesures ajoutées sur un feuillet à l’italienne daté du 23 novembre 1844) ; une nouvelle version de la deuxième section du mouvement ; deux brouillons de la deuxième version de « Das Ewig-Weibliche », comportant des détails de l’orchestration, une en partition vocale. Le manuscrit comprend également le passage manquant du n° IV ci-dessus, après « geeinte Zwienatur » ; un autre brouillon du « Nebelnd um Felsenhöh » ; un autre brouillon du chœur « Gerettet ist » ; plus quelques autres ébauches, dont une Ouverture marquée Andante, et un brouillon du livret de l’opéra Genoveva. Plus la transcription par Schumann du texte du « Finale aus dem 2sten Theil des Faust von Goethe », soit l’ultime scène avec des notes pour sa mise en musique. [Second semestre 1844 pour la plupart ; et juillet 1847 pour le 2e arrangement de « Das Ewig-Weibliche »]. (42 p.).

Bibliographie : K. Leven-Keesen, Robert Schumanns “Szenen aus Goethes Faust” (WoO3), (Berlin, 1996). M.L. McCorkle, Robert Schumann Thematisch-bibliographisches Werkverzeichnis, (Munich, 2003).
Discographie : D. Fischer-Dieskau, E. Mathis, W. Berry, N. Gedda, etc., Düsseldorfer Symphoniker, Bernhard Klee (EMI, 1982).

 
CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE

La vente sera faite au comptant et conduite en Euros.
Aucune réclamation ne sera recevable dès l’adjudication prononcée, les expositions successives permettant aux acquéreurs de constater l’état des objets présentés.
L’adjudicataire sera le plus offrant et dernier enchérisseur et aura pour obligation de remettre ses nom et adresse. En cas de contestation au moment des adjudications, c’est-à-dire s’il est établi que deux ou plusieurs enchérisseurs ont simultanément porté une enchère équivalente, soit à haute voix, soit par signe, et réclament en même temps cet objet après le prononcé du mot « adjugé », ledit objet sera immédiatement remis en adjudication au prix proposé par les enchérisseurs et tout le public sera admis à enchérir à nouveau.
La date indiquée entre crochets […] correspond à la création du modèle. La pièce présentée ayant été réalisée postérieurement.
Les éventuelles modifications aux conditions de vente ou aux descriptions du catalogue seront annoncées verbalement pendant la vente et notées sur le procèsverbal.
Catalogue : 20€ dont TVA à 5,5% au titre du droit d’auteur. Les images sont propriété exclusive d’ADER.
Toute reproduction ou diffusion nécessite une autorisation écrite de la Maison de Vente.
Frais de vente et paiement :
Les acquéreurs paieront, en sus des enchères des frais de 25% HT soit 30% TTC.
(Pour les livres uniquement : 25% HT soit 26,375% TTC).
Le paiement devra être effectué immédiatement après la vente :
- en espèces (euros) jusqu’à 1 000 € pour les ressortissants français ou jusqu’à 15 000 € pour les ressortissants étrangers (sur présentation d’un justificatif de domicile, avis d’imposition, etc. ; en plus du passeport).
- par chèque bancaire (en euros) à l’ordre de ADER, avec présentation obligatoire d’une pièce d’identité en cours de validité. Les chèques étrangers ne sont pas acceptés.
- par carte bancaire (Visa, Mastercard).
- par paiement « 3D Secure » sur le site www.ader-paris.fr
- par virement bancaire en euros à l’ordre de ADER.
Banque Caisse des Dépots et Consignations, DRFIP Paris, 94 rue Réaumur, 75104 PARIS Cedex 02
RIB : 40031 00001 000042 3555K 89 - IBAN : FR72 4003 1000 0100 0042 3555 K89 - BIC : CDCGFRPPXXX
Ordres d’achat :
Un enchérisseur ne pouvant assister à la vente devra remplir le formulaire d’ordre d’achat inclus dans ce catalogue et le signer.
ADER agira pour le compte de l’enchérisseur, selon les instructions contenues dans le formulaire d’ordre d’achat, ceci afin d’essayer d’acheter le ou les lots au prix le plus bas possible et ne dépassant, en aucun cas, le montant maximum indiqué par l’enchérisseur.
Ledit formulaire devra être adressé et reçu à l’étude au plus tard 24 heures avant le début de la vente.
Les ordres d’achat ou les enchères par téléphone sont une facilité pour les clients. ADER n’est pas responsable pour avoir manqué d’exécuter un ordre par erreur ou pour toute autre cause. Merci de vérifier après envoi que votre ordre d’achat a été dûment enregistré.
ADER se réserve le droit de ne pas enregistrer l’ordre d’achat s’il n’est pas complet ou si elle considère que le client n’apporte pas toutes les garanties pour la sécurité des transactions ; sans recours possible.
Pour garantir la bonne volonté de l’acheteur, une consignation pourra être demandée avant la vente qui ne sera validée qu’en cas d’adjudication.
Drouot Live étant un service indépendant, nous déclinons toute responsabilité en cas de dysfonctionnement.
Transports des lots / Exportation :
Dès l’adjudication prononcée, les achats sont sous l’entière responsabilité de l’adjudicataire.
Aucun lot ne sera remis aux acquéreurs avant acquittement de l’intégralité des sommes dues.
Les achats de petit volume seront transportés chez ADER, 3 rue Favart 75002 Paris, où ils seront gardés en dépôt à titre gracieux pendant 14 jours.
L’étude est ouverte du lundi au vendredi, de 9 h à 18 h.
Les achats volumineux seront entreposés, à leurs conditions et frais, au magasinage de l’Hôtel Drouot, 6 bis rue Rossini 75009 Paris (Tél. : 01 48 00 20 18), où ils pourront être retirés sur présentation du bordereau acquitté.
Les acheteurs, souhaitant exporter leurs achats, devront le faire savoir au plus tard le jour de la vente. Ils pourront récupérer la TVA sur les honoraires d’achat à la condition qu’un justificatif de douane en bonne et due forme soit remis à ADER et que le nom de la Maison de Vente y soit mentionné en tant qu’exportateur.
Le bordereau d’adjudication est dû intégralement ; la TVA est remboursable par la suite sur présentation des références du compte bancaire.
L’envoi des lots achetés peut être organisé par ADER à la charge et sous la responsabilité de l’acheteur.
C’est un service rendu par ADER qui se réserve la possibilité d’y renoncer si les conditions légales ou pratiques présentent le moindre risque. Les délais ne sont pas garantis et sont tributaires de l’activité de la Maison de Vente.
Le coût de l’emballage et de l’expédition est à la charge de l’acheteur ; le règlement à l’ordre d’ADER.
Les acheteurs sont invités à organiser eux-mêmes le transport de leurs achats si ces conditions ne leur conviennent pas.
Défaut de paiement :
À défaut de paiement par l’adjudicataire de la totalité des sommes dues, dans le mois qui suit la vente, et après une seule mise en demeure restée infructueuse, ADER entamera une procédure de recouvrement. L’acheteur sera inscrit au fichier centralisé d’incidents de paiement du SYMEV (www.symev.org) et l’ensemble
des dépends restera à sa charge. à compter d’un mois après la vente et à la demande du vendeur, la vente pourra être annulée sans recours possible.

CONDITIONS OF SALE
General Conditions:
The sale shall be made expressly in cash.
No complaint shall be admissible once the bidding is announced, with the successive presentations enabling buyers to record the condition of the objects presented.
The winner shall be the last bidder offering the highest price and shall be required to give his name and address.
In the event of dispute at the time of close of auction, i.e. if it is established that two or more bidders have simultaneously submitted an equivalent bid, either out loud or through a sign, and claim this object at the same time after the word “sold” is stated, the said object shall be immediately re-submitted for bidding at the price proposed by the bidders and the whole audience shall be allowed to bid again.
The date indicated between brackets […] corresponds to creation of the template. The document presented has been created subsequently.
Any changes to the conditions of sale or the catalogue descriptions will be announced verbally during the sale and noted on the report.
Costs of the sale and payment:
Purchased lots will become available only after full payment has been made. The sale will be conducted in Euros. In addition to the hammer price, the
buyer agrees to pay a buyer’s premium along with any applicable value added tax.
The buyer’s premium is 25 % + VAT amounting to 30 % (all taxes included) for all bids. Books (25% + VAT amounting to 26,375%).
Payment must be made immediately after the sale:
- in cash (euros) up to € 1 000 for French nationals or up to € 15 000 for foreign nationals (upon presentation of evidence of address, notice of tax assessment, etc.; plus passport).
- by bank cheque (in euros) payable to ADER, with mandatory presentation of a valid identity document. Foreign cheques are not accepted.
- by bank card (Visa, Mastercard).
- by “3D secure” payment at the website www.ader-paris.fr
- by bank transfer in euros to ADER.
Banque Caisse des Dépots et Consignations, DRFIP Paris, 94 rue Réaumur, 75104 PARIS Cedex 02
RIB : 40031 00001 000042 3555K 89 - IBAN : FR72 4003 1000 0100 0042 3555 K89 - BIC : CDCGFRPPXXX
Purchase orders:
A bidder not attending the sale must complete the purchase order form included in the catalogue, in full, and sign it.
ADER shall act on behalf of the bidder, in accordance with the instructions contained in the purchase order form, in order to try and buy the lot(s) at the lowest possible price and not in any circumstances exceeding the maximum amount indicated by the bidder.
The said form must be sent to and received at the office no later than 24 hours before the start of the sale.
Purchase orders or auctions by telephone are a facility for customers. ADER may not be held liable for having failed to execute an order in error or for any other reason. Please check after sending that your purchase order has been duly registered.
ADER reserves the right not to register the purchase order if it is not complete or if it considers that the customer does not offer all guarantees for the security of the transactions; no appeal is possible.
To guarantee the goodwill of the buyer a deposit may be requested before the sale, which shall only be validated in the event of winning.
Drouot Live is a facility managed by Drouot. Therefore ADER is not responsable for any disfonctionement.
Transport of lots / Export:
Once closure of the auction is announced, purchases are under the full responsibility of the winning bidder.
No lot shall be given to buyers before payment of all sums due.
Small sized purchases shall be taken to ADER, 3 rue Favart 75002 Paris, where they will be stored free of charge for 14 days. The office is open from Monday to Friday from 9am to 6pm.
Large purchases will be stored, under their conditions and costs, at the warehouse of Hôtel Drouot, 6 bis rue Rossini, 75009 Paris (Phone number: 01 48 00 20 18), where they may be collected upon presentation of the paid invoice.
Buyers wishing to export their purchases must notify this no later than the day of the sale. They may recover the VAT on the purchase fees providing customs evidence in proper and due form is given to ADER and the name of the Auction House is mentioned thereon as exporter. The auction invoice is due in its entirety; the VAT shall be reimbursable subsequently.
ADER offers a fee paying shipping service for lots purchased by its clients.
ADER reserves the right to refuse shipment of any item should the legal and practical conditions present a risk. Delays are not guaranteed and are dependent upon the activities of the auction house.
All packaging and shipping costs will be met by the client and shall be paid directly to ADER.
If the above terms and conditions are not suitable to the buyer then the buyer shall organize the transportation of the lots.
Payment default:
In the absence of payment by the winning bidder of all sums due within one month of the sale, and after a single formal notice to pay is sent by registered letter remains without effect, ADER shall instigate recovery proceedings. The buyer shall be listed on the centralised payment incident file of the SYMEV (www.symev.org)
and all costs will remain under his responsibility. From one month after the sale and the seller’s request, the sale may be cancelled without possible appeal.
 
 

SCHUMANN Robert (1810-1856).
MANUSCRIT MUSICAL autographe, Skizzen zu Faust [WoO3], [1844-1853] ; 122 pages, la plupart in-fol. (environ 34 x 27 cm), plus des ff. blancs, chemise-couverture de papier fort bleu, formats et papiers divers (quelques taches et roussseurs).

Extraordinaire manuscrit de premier jet et de travail des Szenen aus Goethes “Faust”, un des chefs-d’œuvre de Schumann, d’après le chef-d’œuvre de GOETHE ; manuscrit quasiment complet, parfois en plusieurs versions, depuis les brouillons jusqu’à l’orchestration, avec de nombreuses modifications et révisions, auquel Schumann a travaillé près de dix ans.

Le chef-d’œuvre de Goethe inspira nombre de compositeurs, mais la plupart (comme Berlioz) s’intéressèrent à la première partie du poème, le « premier Faust » ; Schumann, lui, s’attacha plus particulièrement au génial « second Faust », sommet visionnaire du Romantisme. Il a donné sans doute la représentation musicale la plus complète du Faust de Goethe : « Dans le chef-d’œuvre de Goethe il trouve – plus que dans ses poèmes – une pensée et une poésie mystique proches de lui, des résonances prédestinées à s’incarner dans sa musique. [...] il s’est seul approché de la vérité immanente de cette œuvre qui a si profondément marqué toute la civilisation occidentale » (A. Boucourechliev).
Oratorio dramatique en treize scènes, pour solistes, chœur et orchestre, les Scènes de Faust de Schumann se composent d’une Ouverture et de trois parties (Abteilungen), la première partie autour de trois scènes extraites du premier Faust, les deux autres inspirées par le second Faust, dont la troisième tout entière consacrée à la « Transfiguration de Faust » (Fausts Verklärung). C’est d’ailleurs par la scène finale du second Faust que Schumann commença son travail en juillet 1844 à Leipzig. L’histoire complexe de la longue genèse de cet oratorio, composé pour la plus grande partie à Dresde, et achevé à Düsseldorf dans l’été 1853 par l’Ouverture, dépasserait les dimensions de cette notice. Signalons cependant l’audition de la troisième partie, Transfiguration de Faust, en août 1849, pour le centenaire de la naissance de Goethe : à Dresde sous la direction de Schumann, à Leipzig par Julius Rietz, et à Weimar par Franz Liszt. Schumann n’entendit jamais son œuvre achevée ; quelques mois après l’avoir terminée, il tenta de se donner la mort, et, interné, finit sa vie dans un asile. La partition fut publiée chez Friedländer à Berlin en 1858 ; la première audition intégrale eut lieu à Cologne, le 14 janvier 1862.

Ce dossier de travail comprend les manuscrits suivants, la plupart de format in-fol.
Ouverture. 2 versions : brouillon (3 p.), et manuscrit de travail de la particelle, différente de la première édition piano, datée 15/22 août 1853 (4 p.).

[Erste Abtheilung (Première partie). Extraits du premier Faust].
[N° 3. Szene im Dom, dans la Cathédrale]. 2 versions. 1. « Clavierauszug zur Scene im Dom aus Faust », section finale, très différente de l’édition (4 p., incomplet). 2. Manuscrit de premier jet : « Wie anders, Gretchen »…, très différent de la version finale, les parties vocales assez complètes mais sans les chœurs, folioté par Schumann au crayon rouge de 1 à 7, [13-14 juillet 1849] (7 p. in-fol.).
[N° 1. Szene im Garten, dans le jardin], commençant au dos du feuillet précédent, et paginé à la suite au crayon rouge de 8 à 11 : « Du kanntest mich, o kleiner Engel wieder »… ; premier jet à l’encre, avec annotations au crayon ; les parties vocales sont assez complètes, l’accompagnement esquissé ; liste des instruments d’orchestre dans le coin sup. gauche ; daté à la fin 15 juillet [1849] (3 p.).
[N° 2. Gretchen vor dem Bild der Mater Dolorosa, Marguerite devant le tableau de la Mater Dolorosa], numéroté « N° 2 » par Schumann et commençant à la p. 11 immédiatement en dessous de la scène précédente et paginé à la suite 11 à 13 : « Ach neige Du Schmerzenreiche »… ; nombreuses corrections, dont un nouveau postlude esquissé au crayon ; [18 juillet 1849] (3 p.).

[Zweite Abtheilung (Deuxième partie). Second Faust].
[N° 4. Ariel. Sonnenaufgang. Ariel. Lever du soleil (acte I, scène 1)], commencé au verso de la p. 9 du N° 1 ci-dessus, et paginé à la suite 14 à 26 : « Die ihr dies Haupt umschwebt »… ; les parties vocales des solo complètes, et avec les parties hautes et basses des chœurs ; les parties instrumentales esquissées pour les harmonies ; liste d’instruments d’orchestre dans le coin sup. gauche ; importantes variantes avec la version finale [24-26 juillet 1849] (13 p., découpes aux 2 derniers feuillets).
[N° 5. Mitternacht. Minuit (acte V)] : « Ich heisse der Mangel »…, particelle à l’encre, avec de nombreuses indications d’instrumentation ; liste d’instruments d’orchestre dans le coin sup. droit ; paginé au crayon 1 à 10, [26 avril 1849] (10 p., petite découpe au bas du dernier feuillet).
[N° 6. Fausts Tod. Mort de Faust (acte V)] : « Herein, herein Herbei herbei »…, particelle à l’encre, avec les parties vocales complètes, l’accompagnement esquissé avec de nombreuses indications d’instrumentation, présentant de nombreuses variantes avec l’édition, des mesures supprimées, etc. ; liste d’instruments d’orchestre dans le coin sup. droit ; daté à la fin « M[it] [G]ottes H[ilfe] den 28sten April 1850 beendigt » (avec l’aide de Dieu terminé le 28 avril 1850), paginé au crayon 1 à 8 (8 p.).

[Dritte Abtheilung (Troisième partie). Fausts Verklärung. Transfiguration de Faust. Second Faust, acte V].
« 1 » [N° 7.I. Chor. Chœur] : « Waldung, sie schwankt heran »…, chœur fugué à 4 voix, les parties chorales en partition à l’encre, accompagnement esquissé, sans le prélude orchestral ; liste d’instruments d’orchestre dans le coin sup. droit ; plus une version révisée de 8 mesures de la partition sur un feuillet rapporté in-4 ; [probablement juin 1844] ; à la suite, sur la même feuille :
« 2 » [N° 7.II. Tenor-Solo. Pater Ecstaticus] : « Ewiger Wonnebrand »… ; partition réduite, à l’encre, précédée de 8 mesures ; à la suite :
« 3 » [N° 7.III. Bass-Solo, Bariton-Solo und Knabenchor], commençant par l’air du Pater Profundus : « Wie Felsen Abgrund »… ; premier jet au crayon, les paroles et les dernières mesures à l’encre ; liste d’instruments d’orchestre dans la marge gauche ; daté à la fin « 10/7/44 » (en tout 4 p., plus la page in-4).
« N° 4 » [7.IV. Chor und Soli], commençant par l’air de l’Ange : « Gerettet ist das edle Glied »… ; musique au crayon, paroles en partie à l’encre ; liste d’instruments d’orchestre dans la marge supérieure ; manque le passage après « geeinte Zwienatur » [le brouillon de ce passage se trouve dans le VII ci-dessous). Suit l’air : « Nebelnd um Felsenhöh », en partition d’orchestre, avec corrections (15 p.). [Dans la mise au net définitive, conservée à la Staatsbibliothek de Berlin, cette partie est de la main du copiste de Schumann, Carl Gottschalk.] Sans la reprise du chœur « Gerettet ist », après les mots : « die Flocken los ! », on passe à :
« N° 5 » [7.V. Bariton-Solo. Doctor Marianus] : « Hier ist die Aussicht frei », les 7 premières mesures en partition à l’encre ; suit la reprise du chœur « Gerettet ist » [du n° 4] en partition chant-piano, avec des corrections ; puis le brouillon de l’air du Doctor Marianus : « Hier ist die Aussicht frei »… au crayon, que suit sur la même page :
« N° 6 » [7.VI. Bariton-Solo, Chor und Soli] : « Dir, der Unberührbaren »… en partition réduite, à l’encre et à la mine de plomb, fortement révisé et modifié, menant au trio [Magna Peccatrix, Mulier Samaritana, Maria Ægyptiaca] : « Bei der Liebe », et à plusieurs versions du solo d’Una Pœnitentium (Gretchen) : « Neige, neige » (plusieurs versions) (4 p.).
[N° 7.VII. Chorus mysticus] : « Alles Vergängliche »…, en deux versions autographes : parties chorales assez complètes, sans instruments ; puis pour chœurs doubles, d’abord en partition à systèmes de 8 portées, puis en partition réduite, mais avec des sections répétées notées schématiquement, parfois sur une seule ligne. Le manuscrit comporte aussi plusieurs versions et révisions, dont deux versions du début, un brouillon de la première version (sauf les 40 dernières mesures ajoutées sur un feuillet à l’italienne daté du 23 novembre 1844) ; une nouvelle version de la deuxième section du mouvement ; deux brouillons de la deuxième version de « Das Ewig-Weibliche », comportant des détails de l’orchestration, une en partition vocale. Le manuscrit comprend également le passage manquant du n° IV ci-dessus, après « geeinte Zwienatur » ; un autre brouillon du « Nebelnd um Felsenhöh » ; un autre brouillon du chœur « Gerettet ist » ; plus quelques autres ébauches, dont une Ouverture marquée Andante, et un brouillon du livret de l’opéra Genoveva. Plus la transcription par Schumann du texte du « Finale aus dem 2sten Theil des Faust von Goethe », soit l’ultime scène avec des notes pour sa mise en musique. [Second semestre 1844 pour la plupart ; et juillet 1847 pour le 2e arrangement de « Das Ewig-Weibliche »]. (42 p.).

Bibliographie : K. Leven-Keesen, Robert Schumanns “Szenen aus Goethes Faust” (WoO3), (Berlin, 1996). M.L. McCorkle, Robert Schumann Thematisch-bibliographisches Werkverzeichnis, (Munich, 2003).
Discographie : D. Fischer-Dieskau, E. Mathis, W. Berry, N. Gedda, etc., Düsseldorfer Symphoniker, Bernhard Klee (EMI, 1982).

 
Vente terminée

Estimation
Titre de la vente
Date de la vente
Date d'exposition
Opérateur de vente

Vivre

l'Art passionnément !

Contact
Hôtel des ventes mythique, Drouot est la première place d'enchères en France. Ouvert à toutes et à tous, l'institution est le lieu de rendez-vous incontournable des amateurs d'art. Que vous soyez néophyte ou connaisseur exigeant, vous pourrez vibrer au rythme de l'actualité du marché de l'art, découvrir les annonces de vente, les résultats, participer aux événements... Restez connecté à ce lieu unique grâce à notre agenda des ventes et des expositions, et explorez tout l'univers de ce monde captivant via notre guide et le catalogue des services.
Vivez l'art passionnément !