Home > Events > Le dessin à Drouot

Events

Le dessin à Drouot
Du 17 Mars au 1er Avril 2016
Drouot célèbre le dessin du 17 mars au 1er avril à travers une riche programmation.

C’est l’exposition Le Dessin dans tous ses états qui ouvrira le bal des événements, le 17 mars lors des Nocturnes du jeudi. Ce Temps Fort proposera un programme qui mêlera dessins et tableaux anciens et modernes.

Le 24 mars, l’artiste Antoine Roegiers sera l’invité de Drouot pour un dialogue avec les visiteurs sur l’art du dessin ; cette date marquera également le lancement de l’événement Dessin au Quartier Drouot.

Plusieurs ventes spécialisées sur le thème du dessin seront proposées à Drouot, dont une dispersion collégiale le 31 mars et des ventes chez Thierry de Maigret, Leclere, Millon et Ader.

Sélection d’œuvres de la vente collégiale : hommage aux maîtres anciens et du XIXe siècle
31 mars, 16h

Pour cette deuxième vente collégiale, une douzaine de commissaires-priseurs de Drouot et de province proposeront une sélection de dessins et de peintures.
  • Femme arabe, 1847 de Ferdinand-Victor-Eugène DELACROIX (1798-1863). Dessin à l’encre brune, plume et lavis d’encre brune sur papier, il s’agit d’une étude préparatoire pour la figure de gauche du tableau Marocains jouant aux échecs, exécuté en 1847 et aujourd’hui conservé à la National Gallery of Scotland d’Edimbourg. Déjà passé par Drouot lors de la vente de l’atelier de l’artiste les 17-19 février 1864, ce dessin a fait parti de l’ancienne collection Philippe Burty avant de garnir celle du Professeur David Daude. (15 000 / 20 000 €) Proposé par : DAGUERRE - Expert : Patrick de Bayser
  • Ecce agnus dei, Saint Jean-Baptiste demandant le baptême à Jésus, réalisé vers 1785-1790 de Giandomenico TIEPOLO (1727-1804). Ce dessin à la plume et l’encre brune, fait parti de la série de 313 dessins connue sous le nom de Grande Série Biblique. Elle s’inspire de différents passages du Nouveau Testament, de la vie de la Vierge, des Saints, et des Évangiles Apocryphes. Jean Fayet aurait acheté en 1833 la série complète à Venise. Il aurait gardé 138 dessins qui furent par la suite légués au musée du Louvre en 1893 : le Recueil Fayet. Le reste de l’ensemble (175 dessins), fut vraisemblablement acheté par Victor Luzarche. (40 000 / 60 000 €) Proposé par : MILLON & ASSOCIÉS - Expert : Patrick de Bayser
  • Les restes de Milon de Crotone, 1790 de Léonor MÉRIMÉE (1757-1836). Plume et encre brune sur traits de crayon noir, lavis brun et rehauts de gouache blanche, (27,5 x 40 cm). Léonor Mérimée arriva à Paris vers 1776, protégé par le duc de Broglie. Il devint l’élève de Doyen, puis de Vincent qui le considéra comme un « amy intime ». Son oeuvre peint disparut en grande partie dans l’incendie de son atelier en 1871. Son nom aujourd’hui est plus connu sous le prénom de son fils, Prosper, qui préféra l’étude des lettres à l’étude de la peinture. (4 000 / 6 000 €) Proposé par : MILLON & ASSOCIÉS - Expert : Patrick de Bayser
  • Projet d’élévation de la façade du Palais-Royal, des arcades fermant l’avant-cour et de la façade du nouvel Opéra, vers 1764. Pierre-Louis MOREAU-DESPROUX (1727- 1794). Plume et encre de Chine, lavis gris et retouches au crayon noir. (112,5 x 40 cm). Échelle en toises dans le bas. Le 6 avril 1763, l’Opéra construit par Jacques Lemercier en 1673 est ravagé par le feu. Cette triste perte pour l’architecture du XVIIe siècle va permettre à Louis-Philippe d’Orléans (1782-1785) d’aménager l’avant-cour de manière plus symétrique. L’architecte Contant d’Ivry redistribue l’espace pour fermer l’avant-cour et régulariser les façades. Le duc d’Orléans avait confié l’exploitation de l’Opéra à la ville de Paris, et celle-ci confie à son architecte Moreau-Desproux sa reconstruction. Élève de Jean-Laurent Legeay puis de Jacques François Blondel, Moreau entre à l’Académie royale d’Architecture en 1762 et est nommé maître général des bâtiments de la ville de Paris en 1763. Il construisit plusieurs hôtels particuliers et fut chargé d’ordonner les grandes fêtes publiques comme celles données pour la naissance du Dauphin en 1782. Il disparut dans la tourmente révolutionnaire, guillotiné « avec les conspirateurs du Luxembourg » en 1794. (6 000 / 8 000 €) Proposé par : SADDE, DIJON - EXPERT : Patrick de Bayser
  • Hercule délivrant Prométhée, de L’ÉCOLE HOLLANDAISE à Rome, (vers 1630). Magnifique exemple de la peinture hollandaise à Rome au début au XVIIe siècle, cette grande huile sur toile (216 cm) représente le onzième travail d’Hercule. Il libère ici Prométhée, enchaîné par Jupiter au Caucase pour avoir appris aux hommes l’usage du feu. (100 000 € / 150 000 €) Proposé par : E. DE VREGILLE ET H. CORTOT - Expert : Cabinet Eric Turquin
  • Entrée de la baie de Guanabara, vue de la plage Flamengo (avec autoportrait du peintre au premier plan) de Nicolao FACCHINETTI (1824-1900). Huile sur panneau, signée en bas à gauche et datée 1900. Nicolas Fachinetti débarque au Brésil en 1849, il est réputé comme l’un des meilleurs paysagistes de tradition romantique du Brésil. Ses vues panoramiques en formats réduits fournissent une multitude de détails et rendent parfaitement l’atmosphère et la météorologie locales. Ce tableau est particulièrement émouvant puisqu’il a été peint l’année du décès du peintre, ce dernier se représentant avec sa palette et son pinceau au premier plan sur la gauche. (20 000 / 30 000 €) Proposé par : DROUOT ESTIMATIONS - Expert : Frédérick Chanoit

Dialogue autour du dessin - Lancement de dessin au Quartier Drouot 
24 mars, 19h

Sur proposition de Christophe Delavault (Cercle Drouot Contemporain), Drouot invite l’artiste Antoine Roegiers à dialoguer avec les amateurs. Il confrontera notamment son travail d’après les Sept péchés capitaux de Pieter Brueghel aux grandes signatures présentées pendant ce Temps Fort. Les visiteurs seront ensuite conviés à prolonger ce dialogue à travers le parcours proposé par les galeries du Quartier d’Art Drouot, à l’occasion de la 15e édition de Dessin au Quartier Drouot du 25 mars au 8 avril.

Temps Forts - Le dessin dans tous ses états 
Exposition en avant-première d’une sélection de ventes à venir consacrées aux maîtres de la discipline
17-25 mars, salle 9 
  • Personnage dans la forêt ou Entretien mystique, Odilon REDON (1840-1916), signé en bas à droite. Fusain sur papier (50 000 / 70 000 €) Vente : 31 mars - Leclere Maison de ventes
  • Saint Jean-Baptiste assis au pied d’un arbre, Giovanni Francesco BARBIERI dit le GUERCHIN (1591–1666). Plume et encre brune. Il provient de l’ ancienne collection Cantacuzène. (25 000 / 30 000 €) ; Vente : 1er avril - Millon
  • Le grand chêne, Théodore ROUSSEAU (1591–1666). Aquarelle, crayon noir et lavis d’encre, cachet de la vente de l’atelier en bas à gauche. (30 000 / 40 000 €). Vente : 1er avril - Millon
Temps fort Le Dessin dans tous ses états :
Nocturne : 17 mars 2016, 18h - 21h
Nocturne : 24 mars 2016, 18h - 21h
18 - 25 mars 2016: 11h - 18h

Dialogue avec l'artiste Antoine Roegiers à Drouot et lancement de Dessin au Quartier Drouot :
24 mars 2016 : 19h

Vente Collégiale Maîtres anciens et du XIXe siècle
Jeudi 31 mars 2016 : 16 h
Exposition publique
29 - 30 mars 2016 : 11h - 18h
31 mars 2016 : 11h - 12h

Ventes dédiées au dessin
31 mars 2016 : Thierry de Maigret
31 mars 2016 : Leclere - Maison de ventes
1er avril 2016 : Ader
1er avril 2016 : Millon



Share

Experience

art passionately!

Contact
The iconic Hôtel Drouot is the leading auction place in France. Open to all, the institution is a key marketplace for art connoisseurs. Whether you are a demanding collector or not, you will be able to keep up with the latest art market news, browse the upcoming sales and main results, take part in events... Stay connected to this unique place through our auctions and exhibitions calendars, and explore the unique universe of this fascinating world through our guide and variety of services.
Experience art passionately!