Accueil > Annonces de ventes > TESSIER SARROU - 14 peintures inédites de Maurice Utrillo

Annonces de ventes

TESSIER SARROU - 14 peintures inédites de Maurice Utrillo
vendredi 23 novembre 2018
Expert : Marc Ottavi
 
Le 23 novembre, la maison Tessier Sarrou dispersera la collection de Pierre Levasseur. Connu pour son génie aéronautique, cette vente illustre son amour de l’art et sa passion de la collection. C’est donc avec enthousiasme que 14 toiles inédites de Maurice UTRILLO (1883-1955) seront présentées aux enchères, après avoir été conservées depuis leur création et jusqu’à ce jour au sein de la même famille. Ces peintures jalousement gardées pendant près de 100 ans accompagnent une correspondance entre Utrillo, Suzanne Valadon, André Utter et Pierre Levasseur. Un ensemble de mobilier et objets d’art complète cette dispersion dont l’estimation avoisine 1,5 millions d’euros.
 
Découvrir l’intérieur d’un collectionneur est un moment rare, attendu et espéré par le commissaire-priseur et ses collaborateurs. Ainsi, avons-nous été comblés et émus de trouver disposé harmonieusement en bonne place sur les murs des chambres et au salon, cet ensemble de tableaux d’un Maître singulier qui a marqué l’histoire de l’art au début du vingtième siècle, précise l’expert de la vente, Marc Ottavi.


Visuel en haut à gauche : La place des Abbesses, circa 1917 - Huile - Estimation : 50 000 - 60 000 €

 
Pierre Levasseur (1890-1941) fut un constructeur aéronautique de talent. Lors du salon de la locomotion aérienne, alors qu’il n’a que 19 ans, Levasseur dépose un brevet pour un dispositif de propulsion pour les hélicoptères. Levasseur innove et produit pour les avions une hélice plus performante dotée de bords d’attaque à courbure négative. Son talent et l’efficacité de ses découvertes lui permettent de s’imposer sur le marché de l’aéronautique et d’exporter près d’un tiers de sa production.

Envoyé au front lors de la Première Guerre mondiale, Levasseur est rapidement mobilisé pour produire 350 avions de chasse, des voilures pour hydravions et 1 500 hélices. Entre les deux guerres, Levasseur réalise des avions pour la Marine nationale. Il est l’auteur de plusieurs inventions dont, avec l’aide de Charles Fréchet, directeur des fabrications, le premier avion à pouvoir décoller un porte-avion.

Parallèlement à sa brillante carrière industrielle, Pierre Levasseur a joué un rôle important dans la carrière de Maurice Utrillo.

Malgré des débuts difficiles, voire misérables, au lendemain de la guerre, le peintre est apprécié de plusieurs collectionneurs et sa notoriété commence à s’étendre chez les écrivains, critiques d’art et galeristes. Carco et Coquiot rédigent sur son oeuvre des articles élogieux et remarqués. Les marchands qui l’avaient soutenu à ses débuts - le père Gay, le commissaire-priseur Louis Libaude, Clovis Sagot, Henri Delloue, Druet ou le brocanteur Soulié, ... - laissent la place à Zborowski. En 1919, ce dernier prend en charge les frais d’hospitalisation d’Utrillo à l’asile de Picpus à l’issue d’une crise d’alcoolémie. Pour l’aider financièrement, il fait appel à deux industriels : Jonas Netter et Pierre Levasseur. La même année, Levasseur est contacté par André Utter, qui gère les intérêts d’Utrillo avec son épouse Suzanne Valadon.

Le peintre et l’avionneur établissent alors un contrat d’exclusivité (illustré à gauche), qui stipule que le peintre fournira chaque mois sept tableaux contre une mensualité de 2 000 francs. Les amateurs se faisant plus nombreux, dès janvier 1920, Utrillo renégocie les conditions du contrat faisant passer de sept à six le nombre de toiles à livrer et portant les mensualités à 2 500 francs. En outre, Levasseur prend à sa charge les dépenses de fournitures et ristourne 5% du produit des ventes au peintre.


 
Avenue de Versailles et la tour Eiffel, circa 1921 - Huile - Estimation : 60 000 - 70 000 €

 
Les internements répétitifs en asile (Sainte Anne, Picpus, Aulnay, etc.) et les frasques réalisées en état d’ivresse empêcheront Utrillo de fournir chaque mois le nombre de toiles requis. L’artiste livre quelques productions anciennes en lieu et place. D’après le carnet personnel de Pierre Levasseur, seulement 44 oeuvres ont été livrées dans le cadre du contrat qui prendra fin dès juin 1922, obligeant Suzanne Valadon à fournir en complément, et à regret, une dizaine de tableaux de son fils, issue de sa propre collection.

Pierre Levasseur eut pendant près de trois ans la charge de commercialiser la production de Maurice Utrillo, les confiant parfois à des galeries (Gonot, Chaudois, Richemont, Roche-Estrez, Paul Guillaume) mais, amoureux de l’oeuvre, il a précieusement conservé 14 peintures du maître dans son appartement parisien, jusqu’à aujourd’hui.

 
aaa
Place du Tertre et le Sacré-Coeur, circa 1917
Huile - Estimation : 60 000 - 70 000 €
Rue du Pot-de-Fer à Paris, circa 1917
Huile - Estimation : 40 000 - 50 000 €
 
Exposition publique - Drouot - Salle 9
Mercredi 21 novembre - 11h / 18h
Jeudi 22 novembre - 11h / 21h
Vendredi 23 novembre - 11h / 12h

Vente aux enchères publique - Drouot - Salle 9
Vendredi 23 novembre - 14h


Partager sur

TABLEAUX, MOBILIER ET OBJETS D'ART

Expositions des lots : jeudi 22 novembre - 11:00/21:00 - vendredi 23 novembre - 11:00/12:00
Vente :
Salle 9 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot 75009 Paris
Maison de vente
Tessier & Sarrou et Associés
Tél. Tél. : 01 40 13 07 79

Vivre

l'Art passionnément !

Contact
Hôtel des ventes mythique, Drouot est la première place d'enchères en France. Ouvert à toutes et à tous, l'institution est le lieu de rendez-vous incontournable des amateurs d'art. Que vous soyez néophyte ou connaisseur exigeant, vous pourrez vibrer au rythme de l'actualité du marché de l'art, découvrir les annonces de vente, les résultats, participer aux événements... Restez connecté à ce lieu unique grâce à notre agenda des ventes et des expositions, et explorez tout l'univers de ce monde captivant via notre guide et le catalogue des services.
Vivez l'art passionnément !