Home > Auction highlights > PARIS ENCHÈRES - COLLIN DU BOCAGE - Une toile inédite de Nicolas de Staël

Auction highlights

PARIS ENCHÈRES - COLLIN DU BOCAGE - Une toile inédite de Nicolas de Staël
Wednesday 22 July 2020
Mercredi 22 juillet, la maison Paris Enchères - Collin du Bocage présentera aux enchères une œuvre inédite de Nicolas DE STAËL (1914-1955). Peinte à l’huile sur toile en 1949, cette Composition fut achetée par Pierre Lecuire (1922-2013) directement à l’artiste. Elle resta dans la collection du poète et éditeur depuis lors. Le tableau est estimé entre 600 000 et 800 000 €. 

PIERRE LECUIRE
Les mots, les couleurs et les formes pour une œuvre d’art total


Pierre Lecuire est un poète et éditeur français. En 1943, il intègre l’École normale supérieure sans conviction et parvient difficilement à trouver une voie d’expression satisfaisante. Sa rencontre en 1945 avec Nicolas de Staël est pour lui décisive, elle marque le début de dix années d’amitié et d'une longue relation épistolaire nourries par une admiration partagée et des échanges constants d’idées. Elle sera également la source de l’expression poétique à l’esthétique très personnelle de Pierre Lecuire.

Mû par un grand intérêt pour la peinture, hésitant entre l’écriture et la musique et porté par un profond lyrisme, Pierre Lecuire conjugue ses talents et ses aspirations dans des livres-objets conçus comme des œuvres d’art. 

Il collabore avec les artistes qu’il affectionne, Nicolas de Staël notamment, pour mettre en formes et en couleurs ses poèmes. Trois ouvrages naissent du dialogue entre le peintre et le poète : Voir de Staël publié en 1953, Ballets-Minute en 1954 et Maximes en 1955. André Lanskoy, Geneviève Asse ou encore Serge Charchoune participent aussi aux créations bibliophiliques de Pierre Lecuire. 

Parallèlement, l’éditeur s’entoure des meilleurs artisans du livre, relieurs, graveurs et typographes, pour habiller son œuvre poétique. Son ambition ne s’arrête cependant pas à une belle couverture. Ce grand « architecte du livre » tend avant tout vers une création unique, une œuvre d’art totale.

Je ne fais pas mes livres pour abriter, cacher mes poèmes. Ce ne sont ni mes alibis, ni mes retraites. Ils sont l’expression dernière, monumentale, achevée du Poème. Pierre Lecuire

La maison française d’Oxford consacre une grande exposition au poète dès 1977. En 2001, la Bibliothèque nationale de France rend à son tour hommage au travail créatif et collaboratif de Pierre Lecuire et de son épouse, Mila Gagarine.
 
    Nicolas DE STAËL (1914-1955)
Composition, 1949
Huile sur toile
200 x 100 cm

Provenance : Collection Pierre LECUIRE, acheté directement à l’artiste

Exposition : Présenté à l’exposition Nicolas de Staël au Centre Pompidou, Galerie 1 du 12 mars au 30 juin 2003. Reproduit sous le n° 59 du catalogue de l’exposition, p.101

Estimation : 600 000 - 800 000 €


Nicolas DE STAËL (1914-1955)

L’œuvre de Nicolas de Staël est à l’image sa vie : brève mais flamboyante, en perpétuelle recherche, en continuelle évolution.

Après une exploration des courants artistiques de son temps, il s’éloigne de la figuration pure sans y renoncer totalement. Les années 1945-1949 – période au sein de laquelle s’inscrit l’œuvre dont il est question aujourd’hui – se caractérisent par des œuvres sombres, accumulations de gestes rapides et bruts qui livrent, sans filtre, les énergies et les émotions de l’instant. Il en résulte des compositions en bâtonnets qui rappellent l’« impressionnisme abstrait » de Lanskoy, où la matière est étirée puis étalée au couteau en épais reliefs.

Cette période marque un tournant dans l’œuvre de de Staël. C’est au cours de celle-ci d’ailleurs que le peintre rencontre le poète Pierre Lecuire et que les deux hommes collaborent pour la première fois. Le livre-poème Voir de Staël est publié en 1953. 

De Staël ne choisit ni la figuration ni l’abstraction, seul l’espace compte. Il écrit à Pierre Lecuire « l’espace pictural est un mur mais tous les oiseaux du monde y volent librement à toutes profondeurs ». Il matérialise cette profondeur et s’affranchit de la bidimensionnalité de la toile par la couche picturale. Il abandonne alors la technique impulsive des « bâtonnets » pour se consacrer au travail de la couleur qu’il façonne, tel un sculpteur, en aplats larges et denses posés à la truelle. À la manière des mosaïques, les motifs de ses compositions s’assemblent les uns avec les autres. Les teintes sombres de ses débuts laissent place à une gamme chromatique plus délicate en camaïeux de gris bleutés, déclinaisons de verts, de beiges subtiles.

La Composition proposée aux enchères le 22 juillet est représentative de la production de l’artiste en 1949. Les polygones s’emboitent les uns dans les autres, rappelant la géométrie mystique de Poliakoff. Les tonalités de jaunes et d’orangés émergent dans l’espace en vifs aplats, tandis que des lueurs rouge brique se glissent dans les interstices. 

À l’image de l’œuvre proposée aux enchères le 22 juillet, Calme, peint en 1949 (collection Carroll Janis), illustre ce passage progressif de l’empâtement expressionniste à l’explosion de couleurs. 
 
Nicolas de Staël, Calme, 1949

Nicolas de Staël sait l’art de retranscrire sur la toile sa perception du monde sensible : « On ne peint jamais ce qu’on voit ou croit voir, on peint à mille vibrations le coup reçu, à recevoir, et comment crier sans colère une tête à la main et une plate-forme de l’autre » (lettre du 3 décembre 1949, Lettres de Nicolas de Staël à Pierre Lecuire, 1949-1955.)

Mercredi 22 juillet, ne sera proposée aux enchères que la Composition de Nicolas de STAËL. Le reste de la collection Pierre Lecuire sera présentée au public lors de l’exposition du 21 juillet pour être vendue mercredi 4 et vendredi 6 novembre. L’ensemble comprend notamment des livres-poèmes et des manuscrits originaux de Pierre Lecuire, une exceptionnelle tapisserie et des lithographies de Nicolas de Staël, ainsi que des bois et pièces d’imprimerie, par Charchoune, Staël, Picasso, Zao Wou-Ki.
 
   
André LANSKOY (1902 - 1976) 
Noël 1930, famille Lanskoy
Toile
Serge CHARCHOUNE (1888 - 1975) 
Galapagos, fin de jour N°4
Huile sur toile
Catalogue d’exposition, Musée Jenisch Vevey
6 octobre - 16 décembre 1990
Envoi de Pierre Lecuire à Mila Gagarine du 1er août 1990 : « À Mila, dont les poèmes avec les miens l'espace de ce livre, comme elle partage ma vie et l'espace de mon âme ». 


 
Nicolas de STAËL, Composition, 1939

Vente aux enchères publique – Drouot – Salle 7
Mercredi 22 juillet - 18h
 
Exposition publique – Drouot – Salle 7
Mardi 21 juillet - 11h / 19h
Mercredi 22 juillet - 11h / 17h
COLLECTION PIERRE LECUIRE

Vente aux enchères publique – Drouot – Salle 7
Mecredi 4 et vendredi 6 novembre – 14h

Exposition publique – Drouot – Salle 7
Mardi 21 juillet - 11h / 19h
Mercredi 22 juillet - 11h / 17h
Mercredi 4 novembre - 11h / 18h
Jeudi 5 novembre - 11h / 20h
Vendredi 6 novembre - 11h / 12h
 

 
Share

tableaux modernes : le Nicolas de Staël de la collection Pierre Lecuire

Lots exhibition: mardi 21 juillet - 11:00/19:00 - mercredi 22 juillet - 11:00/16:00
Sale: Wednesday 22 July 2020 - 18:00
Salle 7 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot 75009 Paris
Live 
Auction house
Paris Enchères - Collin du Bocage
Tel. 01 58 18 39 05

Experience

art passionately!

Contact
The iconic Hôtel Drouot is the leading auction place in France. Open to all, the institution is a key marketplace for art connoisseurs. Whether you are a demanding collector or not, you will be able to keep up with the latest art market news, browse the upcoming sales and main results, take part in events... Stay connected to this unique place through our auctions and exhibitions calendars, and explore the unique universe of this fascinating world through our guide and variety of services.
Experience art passionately!