Livres anciens et modernes Jules Verne le musée Weissenberg

Vente : mercredi 01 mars 2017 - 14:30
Salle 7 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot 75009 Paris
Live
Maison de vente
Boisgirard - Antonini
Tél. +33 (0)1 47 70 81 36
Lots phares
167 Résultats

Tous les lots

Lot n° 1 - *Jules Verne en fashionable, vers 1856, au temps de son mariage
Photographie originale de Jules Verne vers 1856. Photographie anonyme ovale de format 15 x 10 cm. Assis, le jeune Jules Verne pose en romantique sombre et tourmenté. Il vient d'adopter le fin collier de barbe qui fut en usage sous le règne de Louis-Philippe et le reste encore. Nous ne sommes qu'en 1856, juste après la guerre de Crimée et trois ans avant Solferino. L'écrivain a 28 ans.
Tirage original sur papier ciré.
Seul tirage original connu ayant appartenu à Jules Verne. Dépositaire de toutes les photos de Jules Verne - la famille n'en possédait aucune - Pasqualet était un voisin de Jean Jules-Verne et un ami de la famille.
Provenance: Paris/Hôtel Drouot, vente Pasqualet du 2 juin 1980 (n°39).
Jules Verne as a “fashionable”, circa 1856, at the time of his marriage
Photograph of Jules Verne, circa 1856. The photographer of this oval photograph (15 x 10 cm) presented in a black frame (20 x 13.5 cm) is anonymous.
Sitting, young Jules Verne takes a dark and tormented romantic pose. He has a fine chinstrap beard that was popular during the reign of Louis-Philippe, which is still worn today. The year is only 1856, just after the Crimean War and three years before Solferino. Verne was 28 years old.
Original print on waxed paper.
Only known original print that belonged to Jules Verne. Pasqualet, Jean Jules-Verne's neighbour and a friend of the family, was the custodian of all the
Jules Verne photographs - the family did not possess any.

*Jules Verne en fashionable, vers 1856, au temps de son mariage Photographie originale de Jules Verne vers 1856. Photographie anonyme ovale de format 15 x 10 cm. Assis, le jeune Ju…

Lot n° 2 - *La famille Verne a Provins en 1861
Photographie originale ayant appartenu a Jules Verne
Photographie de Jules Verne et de sa famille à Provins en 1861. Photographie anonyme ovale de format 15 x 11 cm.
Tirage original sur papier ciré.
Debout, de gauche a droite:
Marie, la plus jeune des soeurs de Jules Verne, dite « le chou »/Anne Ducrest de Villeneuve, l'aînée des trois soeurs Verne/Alphonsine et Amélie Verne, tantes paternelles/Honorine Verne, veuve Morel, née Deviane, épouse de Jules Verne/Jules Verne/Sophie Verne, née Allotte de la Fuÿe, sa mère/Pierre Verne, son père/Antoinette Garcet, mère d'Henri Garcet, née Verne et tante paternelle de
Jules Verne/Alphonse Garcet, fils d'Henri Garcet/Ange Ducrest de Villeneuve, époux d'Anne Verne/Henri Garcet, cousin germain de Jules Verne/Antoinette Garcet, son épouse.
Les connaissances du cousin Garcet furent un précieux secours pour tous les calculs astronomiques de l'écrivain - piètre mathématicien - particulièrement lorsqu'il eut à soutenir les démonstrations orbitales qui formèrent la base scientifique de ses deux romans lunaires.
Assises, de gauche a droite:
Masthie Prévost, grand-mère paternelle de Jules Verne, qui décédera la même année, âgée de 93 ans, qui connut l'Ancien Régime, ayant 22 ans en 1789/Valentine Morel et, décalée en hauteur, Suzanne Morel, nées d'un premier mariage d'Honorine, et belles-filles de Jules Verne.
Agrandissement en page de couverture: Jules Verne fait le gamin et l'intéressant, et tire la langue, tel Einstein au siècle suivant, quoiqu'en 1861 il n'en ait pas encore la renommée.
Seul tirage original connu ayant appartenu à Jules Verne. Cette photographie est le pendant du célèbre cliché du Musée Jules Verne de Nantes où l'on voit Jules Verne esquisser un geste interprété comme celui du coulissier en Bourse.
Provenance: Hôtel Drouot, vente Pasqualet du 2 juin 1980 (n°31).
The Verne family in Provins in 1861
Original photograph that belonged to Jules Verne
Photograph of Jules Verne and his family in Provins in 1861. An anonymous oval photograph (15 x 11 cm) presented in a black frame (19 x 13 cm).
Original print on waxed paper.
Enlargement on cover: A not yet famous but nevertheless petulant Jules Verne sticks his tongue out at the camera in 1861; bringing to mind the famous photograph of Einstein taken nearly a century later.
Only known original print that belonged to Jules Verne. This photograph is identical to the famous photograph belonging to the Jules Verne Museum in
Nantes, where Jules Verne seems to be posing as a stockbroker.

*La famille Verne a Provins en 1861 Photographie originale ayant appartenu a Jules Verne Photographie de Jules Verne et de sa famille à Provins en 1861. Photographie anonyme ovale …

Lot n° 3 - *Lettres concernant le mariage de Jules Verne
Ensemble de quatre lettres autographes signées de Jules Verne et d'une lettre de monsieur Deviane, père d'Honorine, la future épouse de l'auteur, adressée à Pierre Verne, père de Jules. Ces précieux témoignages, d'un contenu très intime, concernent un tournant important de la vie de l'écrivain, le double assentiment des parents et les préparatifs de son mariage avec Honorine Deviane, dont l'initiative semble lui appartenir complètement.
Précieux ensemble de quatre lettres autographes signées
Avertissement.
On trouve ailleurs pour le nom de la belle-famille de Jules Verne, plusieurs orthographes, toutes d'une humeur très fantaisiste, mais qui ont sans doute quelque raison: du Fraysne de Viane, de Viane, de Vianne, Devianne. Jules Verne l'écrit invariablement Devianne.
Son beau-père signe ses lettres: Deviane.
Lettre 1:
Compte rendu de JV a son pere (octobre 1856)
L.A.S. (4 pp. de format 10 x 15,8 cm), portant la seule date de « Samedi » [octobre 1856], de Jules Verne adressée à son père à propos de l'accueil qui lui a été fait par les Deviane à Amiens. Lettre importante et inédite telle, bien qu'elle fut abondamment citée par Marguerite Allotte de la Fuÿe.
Mon cher père,
J'ai attendu mon retour à Paris pour t'écrire plus commodément car je n'avais de temps pour le faire que le matin dans une chambre d'hôtel où la température faisait éclore des esquimaux et des ours blancs.
J'ai été reçu de la façon la plus affectueuse et présenté à toute la famille - j'ai fait toutes mes visites comme un homme naturel, sans rechigner - dis-le à maman.
Il y a eu plusieurs diners dans la maison paternelle. Ce sera vraiment une famille qui vous plaira bien; le père pour un officier de cuirassier (sic) en retraite a des sentiments bien humains et sa cuirasse a dû le gêner plus d'une fois pour embrasser ses enfants; ceux-ci d'ailleurs devaient redouter ses étreintes.
Ferdinand Devianne a dit que le jour du mariage il rendrait la dot de sa soeur qui est de 105 000 francs. Ainsi pas de craintes à cet égard. Honorine n'a que 45 000 F de dot quand sa fille en a reçu cinquante, parce qu'elle a eu un trousseau que l'on n'a pas donné à la dernière. Aussi, chose agréable pour entrer en ménage, nous n'aurons ni linge, ni meubles à acheter: ce qu'elle a et ce que j'ai est plus que suffisant [...]
Ici, des considérations sur le trousseau, les bijoux d'Honorine et les meubles du futur ménage avec cette conclusion qu'Honorine n'est pas ambitieuse. Philosophe, Jules Verne ne se montre pas davantage exigeant.
[...] Maintenant, mon cher père, Honorine et moi, nous nous aimons plus que jamais [...]
Je crois maintenant mon cher père, que tu pourrais écrire à Amiens pour établir les relations officielles entre les deux familles. J'ai bien vu qu'on attendait donc une lettre de toi, et je te serais très reconnaissant de vouloir bien t'exécuter [...] «...de vouloir bien t'exécuter... » et non: « bien vouloir »... C'est presque un ordre. Jules Verne use d'un ton très libre avec son père, d'une familiarité spirituelle.
[...] Si tu veux le faire directement, c'est à monsieur Devianne 8, boulevard Fontaine à Amiens qu'il faut adresser ta lettre à moins que tu n'aimes mieux m'envoyer ton épitre. Je te recommande de prendre ta belle écriture, celle avec laquelle tu as demandé la main de maman.
La famille Devianne est très honorable et de très bonne naissance des deux côtés; les parents maternels étaient des présidents de cour, etc.
Réponds-moi donc à ce sujet, mon cher père, surtout en m'envoyant ta lettre.
Dès que j'aurai fait mon apprentissage chez M. Guiblain, ma position sera belle (difficilement lisible) tout de suite; c'est convenu avec le frère (Ferdinand, son futur beau-frère).
J'avais une belle occasion de ficher le camp à Bruxelles cette nuit; j'avais 600 000 francs de titres dans ma valise et 95 000 FF de billets de banque que le frère m'avait donné (sic) pour remettre chez Guiblain. J'avais peur d'être volé.
Si l'on songe à la valeur du franc en 1856, ce sont des sommes énormes, en effet.
Enfin, je vous embrasse tous et sans illusions, ni imagination folle, je crois que j'ai trouvé le bonheur.
Que maman m'écrive avec ces demoiselles (ses soeurs).
Ton fils respectueux
Jules Verne
Lettre 2:
Assentiment du futur beau-pere (1er novembre 1856)
L.A.S. (2 pp. et demi de format 13,3 x 21 cm), en date du 1er novembre [1856], de M. Deviane père adressée à Pierre Verne, par laquelle il donne son accord pour le mariage entre sa fille Honorine et Jules Verne. Seule lettre connue de M. Deviane. Elle fait suite à la précédente, incitant Pierre Verne à faire une demande officielle. Ce document important a été reproduit pour la première fois à Nantes dans la publication Dix lettres inédites de Jules Verne (lettre n°9) et présentée à l'exposition Jules Verne à Yverdon en mai 1982.
Monsieur,
Lorsque monsieur votre fils m'a fait connaître les sentiments qui l'animaient, j'ai cru devoir lui faire les réflexions que m'avaient suggérées sa détermination. Maintenant que votre assentiment lui est donné, je ne puis qu'accueillir avec plaisir la demande que vous nous faites en son nom.
Les moments que j'ai passé avec monsieur Jules m'ont suffi pour l'apprécier. Les sentiments de délicatesse et d'affection qu'ils nous a exprimés parlent assez en sa faveur. Aussi est-ce avec confiance que nous mettons entre ses mains le Bonheur de notre fille, et l'avenir de ses jeunes enfants. Nous comprenons que le moment où il sera donné à Monsieur Jules de réaliser l'union qu'il a arrêtée soit impatiemment attendu.
Monsieur Jules peut compter sur le concours de ma famille pour arriver à la position qu'il ambitionne; nous faisons ici des voeux pour que ses efforts soient couronnés de succès. Nous connaissons monsieur votre fils, et vous monsieur, ne connaissez ma fille que par la renommée dont monsieur Jules s'est fait le complaisant organe. Aussi, monsieur, serons-nous heureux de vous voir tous au milieu de nous; vous y trouverez simplicité et Bon accueil. Ma femme et moi vous prions d'offrir nos civilités à madame Verne (difficilement lisible) et de recevoir pour vous, monsieur, l'expression de nos sentiments distingués.
Deviane
Amiens, le 1er novembre
Lettre 3:
L'organisation du mariage
L.A.S. (4 pp. de format 13,3 x 21 cm), en date du 17 décembre 1856.
Ce document important a été reproduit pour la première fois à Nantes dans la publication
Dix lettres inédites de Jules Verne (lettre n°10).
Jules Verne adresse une lettre touffue, hâtive et assez heurtée à son père.
Amiens, 17 Xbre (décembre) 56
Mon cher père,
Je t'écrit (sic) d'Amiens; on persiste à faire le mariage à Paris, et voilà le programme des fêtes, sauf erreur.
1° On désirerait que vous vinssiez à Amiens avant d'aller à Provins - C'est-à-dire qu'arrivant lundi soir à Paris, vous pourriez y rester mardi, mercredi, jeudi (Noël) et vendredi y faire vos achats (difficilement lisible) - partir samedi qui est un jour gras dans nos parages, arriver à 5 heures du soir, et être reçu (sic) à bras ouvert (sic) - ceci me permettrait, au cas où j'aurais un appartement, d'opérer le déménagement d'Honorine sur Paris après votre départ - (une partie de ses meubles est nécessaire pour vous recevoir à Amiens) - Dans ce nouveau projet, je reviendrai donc Dimanche soir à Paris pour vous recevoir lundi - nous nous occuperions ensemble de divers appartements que j'ai en vue. - Venant samedi soir, vous passeriez quelques jours à Amiens; puis vous retourneriez à Paris, et moi je resterais quelques jours pour faire le déménagement.
2° Puis vous retourneriez à Paris où vous ne feriez que passer pour aller à Provins -
Là, vous demeureriez le temps voulu, puis reviendriez à Paris.
3° Et alors toute la famille Devianne viendrait nous rejoindre à Paris - je suppose que ce serait vers le 10 janvier - puis Mr. Devianne, Mme Honorine, papa et moi, nous irions passer un jour à (illisible), chez A. Lelarge où se signerait le contrat par l'entremise d'un notaire de Château Thierry ce qui nous évitera 500 francs d'honoraires - nous reviendrons dans le même jour à Paris.
4° Enfin le mariage se célèbrerait vers le 12 à la mairie et le jour suivant à l'église -
Que penses-tu de ça, mon cher père. Madame Devianne désire vous voir le plus tôt possible, et je ne serai pas fâché que la connaissance soit faite avant que vous alliez à Provins.
Le conseil de famille va se réunir ces jours-ci.
J'ai vu ma tante Charuel, Mme Gabrielle et Mme Arnou; j'ai été parfaitement reçu; j'ai dit que le mariage se faisait à Amiens.
Nous nous occupons d'un hôtel pour vous; et il est probable que celui de Mme Devianne, rue Richelieu, 46, fera parfaitement votre affaire. Mais j'ai toujours peur que deux chambres avec un lit pour chaque vous coûteront 4 francs par jour, et le service en plus. Du reste j'arrangerai tout cela à Paris.
Il est inutile de dire que je reviendrai avec vous à Amiens
Il fait très froid, il faut absolument vous bien couvrir et prendre les premières de Nantes à Paris.
J'attends une réponse, mon cher père, courrier par courrier; ce qui fait que je pourrai la recevoir vendredi. Ne remettez pas votre voyage, et partez sûrement lundi à 11 heures ½.
Je vous embrasse, et ma chère femme vous met deux lignes.
Ton fils bien affectueux
Jules Verne
Monsieur,
Je regrette que Monsieur Jules ait laissé aussi peu de place. C'est peu aimable de sa part; connaissant comme lui tout le plaisir qu'il m'aurait fait. Recevez je vous prie l'assurance de mes sentiments respectueux et faites les aggréer (sic) à Madame Verne. Rappelez-moi je vous prie au souvenir de vos trois charmantes demoiselles.
Votre toute dévouée fille future.
H. Deviane-
Jules Verne ajoute en marge de la première page, ponctué de neuf points d'exclamation:
Je rouvre ma lettre pour vous dire que ma belle-mère me donne une montre magnifique, et ma fiancée une chaîne de toute beauté
-!!!!!!!!!
Lettre 4:
Derniers details
L.A.S. (3 pp. de format 13,1 x 20,5 cm), portant la seule date de « Vendredi » [fin décembre 1856 ou début janvier 1857], de Jules Verne adressée à son père à propos de son mariage imminent avec Honorine, aux cadeaux et à certains projets boursiers. Cette lettre peut être considérée comme inédite bien qu'elle fut partiellement citée par Marguerite Allotte de la Fuÿe.
Mon cher père
Je suis arrivé hier à cinq heures à Paris, et j'ai trouvé ta seconde lettre qui confirmait celle que j'avais reçue à Amiens; tu dois avoir ma réponse entre les mains; je n'imagine pas qu'il fasse beaucoup plus froid en janvier qu'en décembre.
Les cadeaux seront fort limités; Honorine a déjà quelques diamants assez beaux que l'on fera monter autrement; elle n'a pas besoin de robe de mariage; elle en a en pièces, c'est-à-dire qui n'ont jamais été faites; quant au (illisible) rien n'est décidé; il est même probable qu'on s'en passera, puisqu'elle en a un long français; je me bornerai donc probablement à un bracelet, sur lequel je ferai monter ses diamants! Tu vois, mon cher père, que nous ne faisons pas de folies. La chaine de montre que j'ai est bien jolie; elle a crochet et broche, avec des entredeux en jaspe sanguin.
J'ai été admirablement reçu dans la famille Devianne et chez l'oncle qui a pour Honorine une affection toute particulière; un rhume gagné en chemin de fer m'a donné la fièvre pendant un jour; j'ai été soigné comme un enfant impérial.
Honorine vient d'écrire à ces demoiselles (ses soeurs); j'espère qu'elles vont s'exécuter de bonne grâce; qu'elles seront élégantes et spirituelles; elles n'auront qu'à être naturelles, et tout sera pour le mieux.
Je cours après un appartement. Dieu me vienne en aide.
L'établissement de l'associé de Ferdinand à Paris me sera superbement avantageux; je travaillerai avec lui; j'apprendrai avec lui; et néanmoins je serai son remisier, ayant des remises pour les affaires que je ferais à son compte.
Je touche au bonheur; pourvu que rien ne vienne l'anéantir.
En tout cas, je vous embrasse bien.
Ton très respectueux
Jules Verne
Jules Verne ajoute une remarque témoignant d'une préoccupation plus terre-à-terre:
Maman a laissé partir le panier d'Hignart sans mes chemises et mes caleçons! J'en ai pourtant bien besoin!
Letters regarding Jules Verne's marriage
Set of three autograph letters signed by Jules Verne and a letter from Monsieur Déviane, father of Honorine - the writer's future wife - addressed to Pierre Verne, Jules' father. These precious testimonies, of a very intimate nature, concern an important turning point in the author's life, the parents' double consent and his wedding preparations with Honorine Deviane, of which the initiative seems to have belonged to him completely.
Precious set of four signed autograph letters.
Letter 1:
An account by JV to his father (October 1856)
ALS (4 pp., 10 x 15.8 cm), only dated “Samedi” (Saturday) [October 1856], from Jules Verne to his father following his reception by the Deviane family in Amiens. An important and unpublished letter, even though it was widely quoted by Marguerite Allotte de la Fuÿe. (No. 224)
Letter 2:
The assent of the future father-in-law (1 November 1856)
ALS. (2 pp., 13.3 x 21 cm), dated 1 November 1856, from M. Deviane addressed to Pierre Verne, in which he gives his consent for the marriage between his daughter Honorine and Jules Verne. This is the only known letter written by M. Deviane. It follows on from the previous one, prompting Pierre Verne to make an official request. This important document was reproduced for the first time in the publication Dix lettres inédites de Jules Verne (letter n°. 9), in Nantes and displayed at the Jules Verne exhibition in Yverdon in May 1982. (No. 222)
Letter 3:
The wedding preparations
ALS. (4 pp., 13.3 x 21 cm), dated December 17, 1856.
This important document was published for the first time in the Dix lettres inédites de Jules Verne (letter n°. 10), in Nantes.
Jules Verne's letter to his father seems hastily written, is dense and somewhat offensive towards his father.
Letter 4:
Last details
ALS. (3 pp., 13.1 x 20.5 cm), only dated “Vendredi” (Friday) [Circa end of December 1856 or early January 1857] from Jules Verne to his father regarding his imminent marriage to Honorine, their presents and his stock marketing projects. This letter can be considered unpublished, although it was quoted in part by Marguerite Allotte de la Fuÿe.

*Lettres concernant le mariage de Jules Verne Ensemble de quatre lettres autographes signées de Jules Verne et d'une lettre de monsieur Deviane, père d'Honorine, la future épouse d…

Lot n° 4 - *Peinture a l'huile de Jules Verne. Portrait en buste, de face, souriant, barbe grisonnante courte.
Huile sur toile non signée et non datée (ca 1875). Encadrée.
Très rare peinture à l'huile de Jules Verne
S'il existe un certain nombre de dessins et de photographies de Jules Verne, les huiles semblent beaucoup moins fréquentes.
Nous connaissons celle présentée au musée Jules
Verne d'Amiens, exposée avec une autre, représentant son épouse Honorine dans le grand salon (ou salon de musique).
D'une honnête facture, ce travail ne semble pas avoir été fait d'après une photographie et nous paraît être une oeuvre originale. Auparavant conservé en collection privée, Éric
Weissenberg avait acquis ce portrait en 1997.
Oil painting of Jules Verne. Smiling portrait with a short grey beard.
Oil on canvas not signed and not dated (ca 1875). Framed.
Very rare oil painting of Jules Verne.
There are a number of drawings and photographs of Jules Verne, but oil paintings are rare. Two of them can be seen at the Jules Verne
Museum in Amiens, notably the one of his wife Honorine in the large living room (or music room).
A quality oil portrait that does not seem to have been done from a photograph and seems to us to be an original work. Previously housed in a private collection, Éric Weissenberg acquired this portrait in 1997.

*Peinture a l'huile de Jules Verne. Portrait en buste, de face, souriant, barbe grisonnante courte. Huile sur toile non signée et non datée (ca 1875). Encadrée. Très rare peinture …

Lot n° 5 - *Globe terrestre réalisé pour la maison Girard et Boitte, 22 rue Cassette à Paris. Sans date (1886) et sans nom d'éditeur.
Globe en papier ciré incliné selon l'angle de l'écliptique reposant sur un pied tripode en fonte orné de têtes et de pattes de lion.
Hauteur: 63 cm, largeur du globe: 29 cm. Le globe est monté à bandes longitudinales. L'indication « Girard et Boitte, 22 rue Cassette,
Paris » est imprimée. Éric Weissenberg estimait qu'il s'agit sans doute ici de la première émission.
Lorsque que P.-J. Hetzel confi e la solde momentanée de l'Histoire des grands voyages et des grands voyageurs de Jules Verne (Les
Premiers explorateurs, Les Grands Navigateurs du XVIIIe siècle et Les Voyageurs du XIXe siècle, trois volumes brochés sous couverture papier jaune) à la maison Girard et Boitte, ce globe sera offert en prime aux acheteurs des trois volumes.
Globe made for the Maison Girard et Boitte, 22 rue Cassette à Paris. Not dated (1886) and without a publisher's name.
Tilted wax paper globe on a cast iron tripod adorned with lion's heads and paws. Height: 63 cm, width of the globe: 29 cm.
When P.-J. Hetzel momentarily entrusted the Maison Girard et Boitte with their sales, this globe was given as a bonus with the purchase of all three volumes of Jules Verne's Histoire des grands voyages et des grands voyageurs (3 vols., bound in yellow paper wrappers).

*Globe terrestre réalisé pour la maison Girard et Boitte, 22 rue Cassette à Paris. Sans date (1886) et sans nom d'éditeur. Globe en papier ciré incliné selon l'angle de l'écliptiqu…

Lot n° 6 - *Ensemble de quatre volumes, dont un avec envoi, et d'une carte postale autographe de Jules Verne provenant de la bibliotheque d'Auguste Alliou, collaborateur de Pierre-Jules Hetzel.
M. Auguste Alliou était un employé d'Hetzel chargé de la mise en page.
Volume 1: Cinq Semaines en Ballon par Jules Verne. In-18, demi-veau blond à coins, dos à nerfs orné, pièces de titre en maroquin rouge et vert. Gardes peigne. Imprimerie Poupart-Davyl. Paris, Bibliothèque d'Éducation et de Récréation, J. Hetzel, 5e édition, sd (1864).
Envoi autographe de Jules Verne à Auguste Alliou: « A Mr Aug. Alliou/Souvenir sympathique de l'auteur/Jules Verne ».
Exemplaire truffé de douze épreuves annotées (fumés sur papier de Chine) des gravures de Riou appartenant au tout premier tirage illustré de Cinq semaines en ballon publié en 1865. En les préservant, Auguste Alliou a pu confectionner sa propre édition illustrée avant même sa parution.
Volume 2: Voyage au Centre de la Terre par Jules Verne. In-18, demi-veau blond à coins, dos à nerfs orné, pièces de titre en maroquin rouge et vert. Gardes peigne. Imprimerie Poupart-Davyl. Paris, Bibliothèque d'Éducation et de Récréation, J. Hetzel, 2e édition, sd (1864).
Exemplaire provenant de la bibliothèque de M. Auguste Alliou.
Volume 3: Les Anglais au Pole Nord/Aventures du capitaine Hatteras par Jules Verne. In-18, demi-chagrin havane, dos à nerfs et à six caissons ornés. Plats en pleine percaline caramel à gros grains avec filets à froid. Tranches dorées. Gardes moirées. Reliure éditeur signée Masson Rel. sur les deux plats. Imprimerie Poupart-Davyl. Paris, Bibliothèque d'Éducation et de Récréation, J. Hetzel, 6e édition, sd (1867).
Exemplaire provenant de la bibliothèque de M. Auguste Alliou.
Volume 4: Le Desert de Glace/Aventures du capitaine Hatteras par Jules Verne. In-18, demi-chagrin havane, dos à nerfs et à six caissons ornés. Plats en pleine percaline marron à gros grains avec filets à froid. Tranches dorées. Gardes moirées. Imprimerie L.
Toinon. Reliure éditeur. Paris, Bibliothèque d'Éducation et de Récréation, J. Hetzel, sd (1866).
Édition originale.
Exemplaire provenant de la bibliothèque de M. Auguste Alliou.
5. Carte postale autographe signee de Jules Verne adressee a M. Auguste Alliou/chez M. Hetzel, 18, rue Jacob/Paris. Envoyee d'Amiens le 29 mars 1883 et parvenue a Paris le 30 mars 1883.
Jules Verne y fait référence aux épreuves de l'édition in-18 de Kéraban-le-têtu et aux corrections s'y rapportant. En post-scriptum, il demande à M. Auguste Alliou: Avez-vous reçu le buste? Il fait sans doute ici référence au buste en bronze d'Hetzel alors en cours de réalisation (voir lot n°7).
Très précieux ensemble
Set of four volumes that include one presentation copy inscribed by the author and an autograph postcard by Jules
Verne that belonged to Auguste Alliou, Pierre-Jules Hetzel's employee in charge of page layout.
1. Five Weeks in a Balloon. Octodecimo, pale half-calf. Printed by Imprimerie Poupart-Davyl. Paris, J. Hetzel, 5th edition, no date (1864).
Autograph presentation copy signed by Jules Verne inscribed: “to Mr Aug. Alliou/With the author's kind regards/Jules Verne”.
Includes twelve annotated proofs (rice paper prints) of Riou's engravings featuring in the very first illustrated edition of Cinq Semaines en Ballon published in 1865. Auguste Alliou used them to make an illustrated edition of his own before the book's publication.
2. Journey to the Centre of the Earth. Octodecimo, pale half calf, Paris, J. Hetzel, 2nd edition, no date (1864).
This copy of Voyage au Centre de la Terre originally belonged to M. Auguste Alliou.
3. The English at the North Pole/The Adventures of Captain Hatteras. Octodecimo, publisher's binding by Masson. Paris, J. Hetzel, 6th edition, no date (1867).
This copy of Les Anglais au Pôle Nord/Aventures du capitaine Hatteras originally belonged to M. Auguste Alliou.
4. The Desert of Ice/The Adventures of Captain Hatteras. Octodecimo, publisher's binding. Paris, J. Hetzel, no date (1866).
This copy of Le Désert de Glace/Aventures du capitaine Hatteras originally belonged to M. Auguste Alliou.
5. Autograph postcard signed by Jules Verne to M. Auguste Alliou/chez M. Hetzel, 18, rue Jacob/Paris. Sent from Amiens on 29 March 1883 reaching Paris on 30 March 1883.
Here Jules Verne refers to the amended proofs for the Octodecimo edition of Kéraban-le-têtu (Kéraban the Inflexible). In postscript, he asks Mr. Auguste
Alliou: “Avez-vous reçu le buste?” (Have you received the bust?) Probably referring to Hetzel's bronze bust that was being made at the time (see Lot No. 7).

*Ensemble de quatre volumes, dont un avec envoi, et d'une carte postale autographe de Jules Verne provenant de la bibliotheque d'Auguste Alliou, collaborateur de Pierre Jules Hetze…

Lot n° 7 - *Buste en bronze de Pierre-Jules Hetzel par Fabio Stecchi
Buste en bronze patiné de P.-J. Hetzel, de format 15 x 11 x 7 cm réalisé par Fabio Stecchi en 1883. Fonte signée « */AD/Delafontaine » (Auguste Maximilien Delafontaine/Paris). Présentation sur un support en bois du temps (54 x 43 cm).
Fabio Stecchi, né à Urbino (Italie) le 12 mai 1855 et mort à Nice en 1928, est un sculpteur naturalisé français d'origine italienne. Il fut l'élève de Pio Fedi à Florence avant de s'installer à Paris. Il travailla notamment le marbre et réalisa des sculptures en bronze, collaborant avec des fondeurs renommés comme Thiébaut frères et Ferdinand Barbedienne (1810-1892). Parmi ses oeuvres, on remarque bien sûr ce buste d'Hetzel, celui de Gustave Eiffel (1896), aujourd'hui exposé au Musée d'Orsay, et celui d'André Marie
Constant Duméril, le botaniste, pour le Muséum National d'Histoire Naturelle. Fabio Stecchi est aussi le sculpteur du buste ornant le tombeau de P.-J. Hetzel.
Très beau et exceptionnel buste rendant la noblesse du visage aquilin, désormais familier, de l'éditeur et père spirituel de Jules Verne
Il existe quatre exemplaires connus de ce buste réalisé à tout petit tirage, sans doute à la demande de P.J. Hetzel. Trois appartenaient à Mme Laffon, arrière-petite-fille de P.-J. Hetzel. Celui-ci est un des trois, acheté par Éric Weissenberg le 15 juillet 1986, les deux derniers ayant été conservés par les descendants. Le quatrième, de la collection Piero Gondolo della Riva, se trouve dans les collections du Musée Jules Verne d'Amiens. C'est à ce buste que Jules Verne fait référence dans un courrier adressé à M. Alliou (voir lot n°6).
Bronze bust of Pierre-Jules Hetzel by Fabio Stecchi
Bronze bust with patina of P.-J. Hetzel (15 x 11 x 7 cm) made by Fabio Stecchi in 1883. Cast iron signed “*/AD/Delafontaine” (Auguste Maximilien
Delafontaine/Paris). Presented on a contemporary wooden stand (54 x 43 cm).
Fabio Stecchi, a naturalized French sculptor of Italian origin, was born in Urbino (Italy) on 12 May 1855 and died in Nice in 1928. He is known for his busts of Hetzel, Gustave Eiffel (1896) - now on display at the Musée d'Orsay - and of André Marie Constant Duméril, the botanist, at the Muséum
National d'Histoire Naturelle. Fabio Stecchi also sculpted the bust adorning P.-J. Hetzel's grave.
Exceptional and very beautiful bust depicting the nobility of the aquiline face of Jules Verne's spiritual father and publisher

*Buste en bronze de Pierre Jules Hetzel par Fabio Stecchi Buste en bronze patiné de P. J. Hetzel, de format 15 x 11 x 7 cm réalisé par Fabio Stecchi en 1883. Fonte signée « */AD/De…

Lot n° 8 - *[Afrique] Cinq semaines en ballon par Jules Verne. Paris, J. Hetzel Éditeur, sd (mise en vente le 31 janvier 1863).
In-18 broché sous couverture de l'éditeur. Non rogné. Imprimerie Poupart-Davyl et Cie. Catalogue de 16 pp. de la Collection Hetzel in fine. Présentation sous double emboîtage moderne en simili vélin et pièce de titre au dos en maroquin rouge bordée de triples filets dorés (Burkh). Petits accidents aux mors et au dos. Quelques rousseurs.
Édition originale. Toutes les éditions suivantes portent un numéro d'édition.
Très rare édition originale brochée du premier roman de la série des Voyages Extraordinaires
Ce premier roman de Jules Verne connut un succès immédiat et fit, dès 1863, l'objet de deux nouvelles éditions. Cette édition originale est presque introuvable sous cette forme.
Provenance: l'Hôtel Drouot, vente Alexandre du 8 novembre 1993 (n°75).
[Africa] Five weeks in a balloon. Paris, J. Hetzel, nd (release date: 31 January 1863).
Octodecimo bound in the publisher's paper wrappers. Untrimmed. Printed by Imprimerie Poupart-Davyl et Cie. 16 pp. Collection Hetzel catalogue at end.
Housed in modern fake vellum wrap around and slipcase with red morocco title label on spine (Burkh). Joints and spine slightly cracked. Some foxing.
First edition.
Very rare first edition of the first novel in the Voyages Extraordinaires series.

*[Afrique] Cinq semaines en ballon par Jules Verne. Paris, J. Hetzel Éditeur, sd (mise en vente le 31 janvier 1863). In 18 broché sous couverture de l'éditeur. Non rogné. Imprimeri…

Lot n° 9 - *[Afrique] Cinq semaines en ballon par Jules Verne. Troisième édition.
Paris, J. Hetzel Éditeur, sd (mise en vente vers septembre 1863).
In-18 relié demi-chagrin noir de l'éditeur. Dos personnalisé à quatre nerfs comportant quatre scènes différentes en rapport avec le thème du roman et les mentions « VERNE/CINQ SEMAINES/EN BALLON » puis, en pied, entre deux filets dorés, « BIBLIOTHÈQUE D'ÉDUCATION/et de/RÉCRÉATION ». Plats en percaline mauve. Encadrement de deux filets à froid. Tranches dorées. Gardes moirées. Imprimerie Poupart-Davyl et Cie. Bel exemplaire.
Trois exemplaires connus.
Rarissime et seule reliure éditeur personnalisée d'un roman de Jules Verne
Entre septembre et novembre 1863, Hetzel, qui s'apprêtait à lancer l'année suivante son Magasin d'Éducation et de Récréation, prit la décision de baptiser une collection de ce nom. Une enquête serrée nous conduit à la conclusion que quinze ouvrages seulement (nous n'en n'avons vu que huit en trente ans) bénéficièrent alors d'une reliure personnalisée portant en pied le titre de la collection.
Ces reliures originales et coûteuses furent donc presque aussitôt abandonnées et la mention « Bibliothèque d'Éducation et de
Récréation » apposée désormais en page de titre. Les trois exemplaires connus de Cinq semaines en ballon portent tous la mention « Troisième édition » sur la page de titre. À notre connaissance, cette ébauche de collection n'a jamais été citée dans aucune bibliographie ni article.
[Africa] Five weeks in a balloon. 3rd edition. Paris, J. Hetzel, nd (release date circa September 1863).
Octodecimo black half-shagreen publisher's binding. Customized spine with 4 raised bands and four different scenes relating to the novel's theme.
Fine copy.
Three known copies.
Extremely rare, the only customized publisher's binding for a Jules Verne novel.

*[Afrique] Cinq semaines en ballon par Jules Verne. Troisième édition. Paris, J. Hetzel Éditeur, sd (mise en vente vers septembre 1863). In 18 relié demi chagrin noir de l'éditeur.…

Lot n° 10 - *[Afrique] Cinq semaines en ballon par Jules Verne.
Illustrations de Riou et Montaut. Paris, Bibliothèque d'Éducation et de Récréation, J. Hetzel Libraire-Éditeur, sd (1865).
Grand in-8 broché avec couverture illustrée de l'éditeur. Non rogné. 372 pp. Imprimerie Bonaventure et Ducessois. Catalogue de 32 pp. Bibliothèque de la famille/Éducation - Récréation/Livres d'Étrennes in fine. Présentation sous double emboîtage moderne en simili vélin et pièce de titre au dos en maroquin rouge bordée de triples filets dorés (Burkh). Quelques défauts à la couverture.
Première édition illustrée.
Envoi de Jules Verne à Paul Nadar (24 mai 1865), le fils du célèbre Nadar, photographe et aérostier. « A mon ami Paul Nadar/Jules
Verne/24 mai 1865 ». Le premier grand roman de Jules Verne destiné à la jeunesse est adressé par privilège au fils comme un clin d'oeil fait au père, complice de l'écrivain en fait de ballons et, peut-être, d'autre chose.
Ce volume contenait une photographie supposée d'Estelle Hénin, épouse Duchesne, jolie parisienne et femme d'une beauté incomparable, avec sa longue chevelure aux teintes dorées (La Stilla du chapitre IX du Château des Carpathes), maîtresse probable de l'écrivain, dont la famille Verne reconnaîtra l'existence en 1928. Elle est datée de 1873, signée Nadar et jointe à l'ouvrage. Cette photographie a appartenu aux Nadar, père et fils.
Il est certain qu'entre 1867 et 1885, le temps que dura cette liaison, le couple Verne connut des épreuves difficiles et qu'Honorine se sentit délaissée. Encore jeune, Jules
Verne était insatisfait de son mariage, à présent ruiné, et n'en espérait plus rien, pour reprendre les propos d'Éric Weissenberg. Dans une lettre de 1870, Jules Verne qui quitte souvent Le Crotoy sous divers prétextes, confesse à Hetzel:... à Paris où j'arrive toujours furens amor, et d'où je m'en retourne de même! Ô! Nature!
Désormais reconnue par ses biographes, la liaison de Jules Verne sera couverte du voile de discrétion qui masque toujours les échappées extraconjugales. L'interruption du rêve, outre la mort d'Hetzel, les désagréments dont est cause Michel et l'attentat du neveu, finira par aigrir le caractère de l'écrivain.
Seul exemplaire connu de l'édition brochée. Rarissime. Tant par cette particularité que par la provenance [Africa] Five weeks in a balloon. Paris, J. Hetzel, no date (1865).
Large octavo in publisher's illustrated binding. Untrimmed. 372 pp. Printed by Imprimerie Bonaventure et Ducessois. 32 pp. catalogue at end. Housed in modern fake vellum wraparound and slipcase with red morocco title label on spine (Burkh). A few defects on the cover.
First illustrated edition.
Autograph presentation copy signed by Jules Verne to Paul Nadar (24 May 1865), son of the famous photographer and balloonist Nadar, inscribed: “To my friend Paul Nadar/Jules Verne/May 24, 1865”.
Jules Verne sent the first great novel of his youth to the son probably as an allusion to his father with whom he shared a passion for ballooning and perhaps more.
This copy contained an alleged photograph of Estelle Henin, wife of Duchesne, a pretty Parisian and a “woman of incomparable beauty, with her long hair with golden hues” (La Stilla of Chapter IX of the Carpathian Castle), who was Jules Verne's mistress. The Verne family recognized her existence in 1928. This photograph dated 1873 is signed Nadar and is included with the book. It belonged to Nadar, father and son.
It is certain that between 1867 and 1885, the duration of this liaison, the Verne couple underwent difficult times and that Honorine felt abandoned. To quote Eric Weissenberg, the still young Jules Verne deemed his marriage doomed. In a letter of 1870, Jules Verne, who often left Le Crotoy under various pretexts, confessed to Hetzel:... “in Paris, where I always come furens amor, and from which I return in the same way! O! Nature!”
Although Jules Verne's liaison is now recognized as a fact by his biographers, it remains covered with a veil of discretion that often hides extramarital affairs. The end of the dream and Hetzel's death, the annoyances caused by Michel and his nephew's assault, ultimately embittered the writer's character.
Only known copy in paper wrappers. Extremely rare, due to the latter characteristic and its provenance.

*[Afrique] Cinq semaines en ballon par Jules Verne. Illustrations de Riou et Montaut. Paris, Bibliothèque d'Éducation et de Récréation, J. Hetzel Libraire Éditeur, sd (1865). Grand…

Lot n° 11 - *[Afrique] Cinq semaines en ballon par Jules Verne. Illustrations de Riou et Montaut. Paris, Bibliothèque d'Éducation et de Récréation, J. Hetzel Libraire-Éditeur, sd (1866).
Petit in-8 simple, cartonnage de l'éditeur en pleine percaline à gros grains vert anglais et « aux bouquets de roses » du 1er type. Second plat avec motif à froid au centre et aux quatre angles. Tranches dorées. Gardes jaune citron. Imprimerie Jules Bonaventure. 6 + 370 pp. Les serpentes de protection pour les gravures sont jaunies mais présentes. Discrètes restaurations aux coiffes. Bel exemplaire.
Première édition illustrée et premier cartonnage simple.
Le très rare premier volume illustré des Voyages extraordinaires dans son cartonnage
Cette version en cartonnage ne sortit en librairie que début 1866, seules les versions brochées et reliées ayant été mises en vente dans les derniers mois de 1865, peut-être même avant (le catalogue présent dans ces deux versions n'indique pas l'édition en cartonnage).
[Africa] Five weeks in a balloon. Paris, J. Hetzel, no date (1866).
Single small octavo, publisher's green pebble grain full buckram binding “with bouquets of roses” of the 1st type. Spine ends carefully restored. Fine copy.
First printing and first in publisher's original pictorial cloth.
Very rare first illustrated volume of the Voyages extraordinaires with its pictorial binding

*[Afrique] Cinq semaines en ballon par Jules Verne. Illustrations de Riou et Montaut. Paris, Bibliothèque d'Éducation et de Récréation, J. Hetzel Libraire Éditeur, sd (1866). Petit…

Lot n° 14 - *[Afrique] Cinq semaines en ballon/[Allemagne/Islande] Voyage au centre de la Terre par Jules Verne.
Illustrations de Riou et Montaut puis Riou seul. Paris, Bibliothèque d'Éducation et de Récréation, J. Hetzel Éditeur, 1867.
Grand in-8 double, cartonnage personnalisé de l'éditeur en pleine percaline rose-rouge portant les mentions « Les Voyages Extraordinaires/Deuxième série/Jules Verne » en couverture. Charles Magnier relieur. Tranches dorées. Gardes peigne. Imprimerie Jules
Bonaventure. Restaurations discrètes aux coiffes et première garde fendue. Sinon bel exemplaire.
Deuxième édition illustrée et augmentée de 26 nouvelles gravures légendées pour Cinq semaines en ballon, première édition illustrée pour Voyage au centre de la Terre et premier cartonnage collectif pour ces deux titres.
Très rare premier cartonnage collectif portant la mention « Deuxième série »
La mention « Deuxième série » disparait de la couverture dès l'année suivante et le relieur Lenègre succède à Magnier.
[Africa] Five weeks in a balloon/[Germany/Iceland] Journey to the Centre of the Earth. Paris, J. Hetzel, 1867.
Large octavo, publisher's customized full deep pink pictorial buckram binding. Spine ends carefully restored and cracked front free endpaper. Otherwise a fine copy.
First two-title binding containing the 2nd illustrated edition of Cinq semaines en ballon enriched with 26 new captioned engravings, and the 1st illustrated edition of Voyage au centre de la Terre.
Very rare first two-title binding marked “second series”

*[Afrique] Cinq semaines en ballon/[Allemagne/Islande] Voyage au centre de la Terre par Jules Verne. Illustrations de Riou et Montaut puis Riou seul. Paris, Bibliothèque d'Éducatio…

Lot n° 15 - *[Afrique] Cinq semaines en ballon par Jules Verne. Illustrations de Riou et Montaut. Paris, Bibliothèque d'Éducation et de Récréation, J. Hetzel Éditeur, 1867.
Grand in-8 simple, cartonnage éditeur en pleine percaline bleu tirant sur le mauve, « aux bouquets de roses » du 2e type. Dos « au semis d'étoiles ». Charles Magnier relieur. Tranches dorées. Gardes peigne. Imprimerie Jules Bonaventure. Infimes petites décolorations aux plats. Quelques rousseurs. Sinon très bel exemplaire.
Deuxième édition illustrée augmentée de 26 nouvelles gravures légendées et deuxième cartonnage simple.
L'un des cartonnages les plus prisés des amateurs dans une couleur exceptionnelle
Avec Voyage au centre de la Terre, le seul titre comportant au dos le fameux « semis d'étoiles », une particularité qui disparait dès l'année suivante.
[Africa] Five weeks in a balloon. Paris, J. Hetzel, 1867.
Single large octavo, publisher's full pictorial blue/purple buckram binding “with bouquets of roses” of the 2nd type. “The sprinkle of stars” to spine. Very slight small discoloured areas to covers. Some foxing. Otherwise a fine copy.
2nd illustrated edition enhanced with 26 new captioned engravings and second-style pictorial binding.
One of the most sought-after bindings due to its exceptional colour.

*[Afrique] Cinq semaines en ballon par Jules Verne. Illustrations de Riou et Montaut. Paris, Bibliothèque d'Éducation et de Récréation, J. Hetzel Éditeur, 1867. Grand in 8 simple, …

Lot n° 19 - *[Afrique] Meridiana: The Adventures of Three Englishmen and Three Russians (Aventures de trois Russes et de trois Anglais) by Jules Verne. Illustrations de Férat. New York, Scribner, Armstrong & CO., 1874.
In-18, cartonnage éditeur illustré en pleine percaline verte. Gardes citron. VIII-232 pp. Ex-dono à la plume de Lewis H. Masore sur la première garde. Illustrations identiques à la version originale française. Catalogue de 2 pages in fine consacré aux oeuvres de Jules Verne publiées par le même éditeur. Habile restauration à la coiffe supérieure. Sinon très bel exemplaire.
Premier tirage et premier cartonnage américain (Myers p. 48).
Édition originale américaine sortie deux ans après l'édition française et un an après l'anglaise.
[Africa] Meridiana: The Adventures of Three Englishmen and Three Russians by Jules Verne. Illustrations by Férat.
New York, Scribner, Armstrong & CO., 1874.
Large octavo, publisher's illustrated full green buckram binding. Yellow endpapers. VIII-232 pp. Gift inscription from Lewis H. Masore on the front free endpaper. Illustrations identical to the French first edition. 2 page publisher's catalogue of Jules Verne's works at end. Top of spine carefully restored.
Otherwise a very fine copy.
American first printing with first binding style (Myers p. 48).

*[Afrique] Meridiana: The Adventures of Three Englishmen and Three Russians (Aventures de trois Russes et de trois Anglais) by Jules Verne. Illustrations de Férat. New York, Scribn…

Vivre

l'Art passionnément !

Contact
Hôtel des ventes mythique, Drouot est la première place d'enchères en France. Ouvert à toutes et à tous, l'institution est le lieu de rendez-vous incontournable des amateurs d'art. Que vous soyez néophyte ou connaisseur exigeant, vous pourrez vibrer au rythme de l'actualité du marché de l'art, découvrir les annonces de vente, les résultats, participer aux événements... Restez connecté à ce lieu unique grâce à notre agenda des ventes et des expositions, et explorez tout l'univers de ce monde captivant via notre guide et le catalogue des services.
Vivez l'art passionnément !