Collection d'un bibliophile, livres & manuscrits précieux, 1478-1977

Expositions des lots : mardi 13 février - 11:00/18:00 - mercredi 14 février - 11:00/12:00
Vente : mercredi 14 février 2018 - 14:30
Salle 7 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot 75009 Paris
Live
Maison de vente
Pierre Bergé & Associés
Tél. +33 (0)1 49 49 90 00
Lots phares
166 Résultats

Tous les lots

Lot n° 2 - RECUEIL D'IMPRESSIONS PARISIENNES. 1529-1539.
- GALIEN. De plenitudine liber, nunc denuo recognitus. Joanne Guinterio Andernaco interprete. Chrétien Wechel, 1531.
- BUDÉ (Guillaume). De curandis articularibus morbis commentarius. Pierre
Regnault, 1539.
- CICÉRON. De Senectute. Traduction Theodorus Gaza. [texte grec seul]. Chrétien
Wechel, 1536.
- ÉRASME. Libros de duplici copia, verborum ac rerum, commentarius non minùs utilis quam eruditus M. Veltkirchii. Chrétien Wechel, 1539.
- HIPPOCRATE. De victus ratione privatorum. Galeni commentarius in eundem.
Guinterio Joanne Andernaco interprete. Chrétien Wechel, 1529.
- GALIEN. De curandi ratione per sanguinis missionem, liber. Ejusdem, de sanguifugis; revulsione; cucurbitula: & scarificatione: tractatus. Theodorica
Gaudano interprete. Chrétien Wechel, 1529.
- LUCIEN DE SAMOSATE. Timon, sive Misanthropus [texte grec seul]. Chrétien
Wechel, 1538.
- Alphabetum hebraicum. De pronuntiatione literarum heb. Decem verba, id est, decem domini præcepta, Hebraicè & Latiné. Numeri Hebræorum.- [avec:] Alphabetum graecum. Robert Estienne, 1539.
Soit 8 livres reliés en un volume in-8 [164 x 103 mm] de (52) ff., le dernier pour la marque; 44 et (4) ff.; 32 ff.; 154 pp., (2) ff. blancs, (1) f. pour la marque; (2) ff., 16 ff.; 41 ff. mal chiffrés 40 sans manque, (1) f. de marque; 20 ff.; 47 pp.: veau brun, dos à 3 nerfs fileté à froid, double encadrement de filets à froid sur les plats, avec, en largeur, trois bandeaux historiés estampés à froid, tranches cirées (reliure de l' époque).Précieux recueil de huit brochures, en latin, grec et hébreux, à l'usage des étudiants.
La partie la plus vulnérable de la production de Chrétien Wechel et de Robert Estienne porte sur ces livrets qui n'ont le plus souvent survécu que dans des recueils factices. Liés aux enseignants parisiens, tous deux imprimaient en grec et en hébreux. Les catalogues de leur librairie ont permis d'identifier des titres qui semblent avoir totalement disparu. Geneviève
Guilleminot-Chrétien a ainsi relevé la perte de plusieurs textes d'auteurs latins publiés chez
Wechel (Les catalogues du libraire Chrétien Wechel, in Mélanges André Jammes, 2005, p. 53).
Si l'Inventaire chronologique des éditions parisiennes de Brigitte Moreau identifie chacune des pièces du recueil, seules trois d'entre elles sont conservées à la BnF: Budé, Cicéron et l'Alphabetum hebraicum [et graecum].
Les pages 3-4 de l'ouvrage d'Érasme renfermant la préface de Melanchton ont été arrachées.
Et, dans l'adresse de l'imprimeur au lecteur, le qualificatif “doctissimo” précédant le nom de Philippe Melanchton a été rayé. Longue note manuscrite de l'époque sur le dernier feuillet.
L'ouvrage de Budé porte quelques annotations manuscrites de l'époque.
Exceptionnelle reliure flamande du temps ornée d'un beau décor cynégétique estampé à froid sur les plats.
Ce décor n'est pas répertorié.
L'exemplaire porte un ex-libris manuscrit de l'époque, daté du 14 avril 1556, de Mathieu
Boes de Tongres, ville flamande de la province de Limbourg. Ex-libris Nordkirchen. Boîte en maroquin tabac

RECUEIL D'IMPRESSIONS PARISIENNES. 1529 1539. GALIEN. De plenitudine liber, nunc denuo recognitus. Joanne Guinterio Andernaco interprete. Chrétien Wechel, 1531. BUDÉ (Guillaume). D…

Lot n° 3 - [MER DES HISTOIRES]. Le Premier [-Second] Volume de la Mer des Histoires. Auquel et le second ensuyvant est contenu tant du vieil testament que du nouveau toutes les hystoires, actes et faictz dignes de memoire puis la creation du monde jusques en lan mil cinq cens xxxvi selon la cotte & datte des ans [...]. Paris, Nicolas Couteau pour Galliot du Pré, 1536.
2 tomes en un volume in-folio gothique [336 x 241 mm] de (12) ff., 231 ff., (1) f. blanc; (4) ff., 184 ff.: maroquin lavallière, dos à la grecque orné d'un semé de trèfles perlés et de trois grands fleurons peints en noir sur fond criblé; large bordure de rinceaux dorés encadrant les plats sur fond noir, mandorle centrale ornée d'entrelacs sur fond doré, tranches dorées et ciselées (reliure de l' époque).
Le majestueux volume in-folio retrace les événements légendaires et historiques depuis la création du Monde. La chronique renferme également la Relation d'un voyage en Terre Sainte accompli par le frère dominicain Burchard à la fin du XIIIe siècle. Le second tome porte sur l'histoire de France jusqu'au règne de François 1er.
“One of the best and most uncommon editions of the Mer des Histoires; a work of acknowledged value and interest”, selon Dibdin.
Un des plus fameux livres illustrés de la Renaissance en France: 159 bois gravés.
On relève d'ingénieuses chaînes généalogiques animées de personnages, 52 planches gravées à pleine page et deux planches doubles pour la carte du Monde et celle de la Palestine. On admire surtout la figure du Baptême de Clovis juxtaposée à celle de la Bataille de Tolbiac, de même que la composition fouillée de la Bataille de Fornoue visant à l'exactitude. De nombreuses scènes empreintes d'un réalisme familier concernent les métiers et les moeurs. “L'ensemble est d'un grand intérêt pour l'histoire de la gravure en France” (Rahir).
Exemplaire d'une grande beauté, entièrement réglé; reliure à la grecque en maroquin orné d'une bordure de rinceaux dorés.
Reliure exécutée vers 1555-1560 dans l'atelier parisien du relieur du Roi, sans doute Claude Picques.
La bordure florale de rinceaux dorés a été exécutée à main levée au moyen de filets courbes, lesquels sont soulignés par le fond de peinture noire qui les redessine en réserve.
La reliure, dite “à la grecque”, présente un dos lisse et ses deux “coiffes débordantes”, selon la technique byzantine introduite en France vers 1540 via Venise, en vue de recouvrir des livres le plus souvent en grec. D'après la typologie des grands décors conçus pour la bibliothèque royale de Fontainebleau, le présent spécimen est proche de la reliure du De Revolutionibus de Copernic aux armes de Henri II.
(Laffitte et Le Bars, Reliures royales de la Renaissance. La Librairie de Fontainebleau, 1544-1570, BnF, 1999, n° 102.)
Provenance:
- Ex-libris manuscrit “Pasch. Delalande 1637”;
- Charles de Castellan, abbé commendataire de l'abbaye de Saint-Epvre de Toul, mort en 1677, avec ses armes dorées sur chacun des plats;
- Jean-Nicolas Beaupré, conseiller à la cour impériale de Nancy, avec grand ex-libris gravé;
- Édouard Rahir, avec ex-libris (II, 1931, n° 594);
- Docteur Lucien-Graux, avec ex-libris (II, 1957, n° 79).
Exemplaire de qualité, très grand de marges, parfaitement conservé.
(Rahir, Bibliothèque de l'amateur, p. 535.- Bechtel, Catalogue des gothiques français, M-240.- Mortimer-
Harvard, French 16th Century Books II, 1964, n° 469, pour un exemplaire incomplet.)

[MER DES HISTOIRES]. Le Premier [ Second] Volume de la Mer des Histoires. Auquel et le second ensuyvant est contenu tant du vieil testament que du nouveau toutes les hystoires, act…

Lot n° 6 - Novum Testamentum [en grec]. Ex Bibliotheca Regia. Paris, Robert 1er Estienne, 1546.
2 volumes in-16 [119 x 78 mm] de 528 pp.; 362 pp. la dernière pour les errata non chiffrée, (1) f. pour l'achevé d'imprimer et la marque, (2) ff.
blancs: maroquin bleu nuit, dos à nerfs richement ornés à petit fer, large dentelle dorée encadrant les plats, coupes et bordures intérieures décorées, gardes et contregardes de papier brossé à motifs floraux dorés, tranches dorées sur marbrures (reliure du début du XVIIIe siècle).
Un des premiers livres imprimés avec les fameux “Grecs du Roi”: taillés par Claude Garamond, ils furent calqués sur l'écriture du copiste royal, le Crétois Ange Vergèce.
O Mirificam.
Première des deux éditions du Nouveau Testament, publiée par Robert 1er Estienne. Elle a été imprimée par lui-même sur commande du roi
François 1er. Il avait projeté de donner toute la Bible grecque dans ce format de poche où il utilise le plus petit caractère dit Cicero.
L'édition est connue sous le vocable “O Mirificam”: incipit de la préface où l'imprimeur du Roi loue François Ier d'avoir doté le royaume d'un art typographique à même de rivaliser avec celui des Alde.
(Renouard, n° 65.- Mortimer-Harvard I, n° 74.- Schreiber, The Estiennes, 1982, n° 90.)
Ravissant exemplaire, réglé, en maroquin orné d'une délicate dentelle exécutée à petits fers au début du XVIIIe siècle.
Reçu maître en 1684, Luc-Antoine Boyet fut titulaire de la charge de relieur du Roi de 1698 à sa mort, en 1733: il fut exclusivement relieur et non doreur. Roger Devauchelle a vanté “la perfection du corps d'ouvrage, qui dépasse en solidité tout ce qui avait été fait jusqu'à lui”.
Ce type de décor à dentelle est la seule création entièrement neuve du XVIIe siècle. Le doreur de l'atelier a poussé une dentelle droite exécutée avec des fers dont la finesse rappelle le matériel de Le Gascon. Plusieurs fers sont répertoriés par Jeanne-Marie Métivier (Luc-Antoine Boyet, relieur de l'Imprimerie royale (1704-1723), in Revue de la Bibliothèque nationale de France, n° 12, 2002, pp. 41-46.) Non moins remarquables, les gardes et contregardes de papier de couleur à motifs floraux dorés: elles firent leur apparition en France à la fin du XVIIe siècle.
Des bibliothèques Nicolas Yemeniz, membre de la Société des bibliophiles français (cat. 1867, n° 25); prince Robert d'Orléans, duc de Chartres (1840-1910), avec l'étiquette de la librairie Pierre Berès qui assura la vente de sa collection (cat. 44, 1947, n° 302 et planche 4); Michel Wittock (cat. II, 2004, n° 164).
Exemplaire à grandes marges, d'une parfaite conservation

Novum Testamentum [en grec]. Ex Bibliotheca Regia. Paris, Robert 1er Estienne, 1546. 2 volumes in 16 [119 x 78 mm] de 528 pp.; 362 pp. La dernière pour les errata non chiffrée, (1)…

Lot n° 18 - Le Psaultier de David, contenant cent cinquante Pseaumes. Avec les hymnes et cantiques de toute l'annee. Ausquels les accens requis & necessaires pour bien prononcer chacun mot, sont diligemment observez. Par le commandement du Roy. Paris, Jamet Mettayer, 1586.
Grand in-4 [288 x 205 mm] de (6) ff., 235 ff., (1) f. blanc et 29 ff. mal chiffrés 33 sans manque [la foliotation saute de 13 à 18] pour les Hymnes et Oraisons, avec leurs versets & antiennes, des principales festes de l'annee: maroquin vert olive, dos lisse recouvert d'un décor de feuillages dorés, double encadrement de filets dorés sur les plats, ornements de feuillages dorés dans les angles et au centre de la partie centrale, filets dorés sur les coupes, tranches dorées (reliure de l' époque).
Édition exécutée par l'imprimeur royal et tirée en rouge et noir. Le texte est en latin bien que le titre soit en français.
Elle est illustrée d'une vignette gravée sur le titre et d'une superbe gravure en taille-douce figurant
David en prière. Exemplaire de seconde émission: la page de titre différente annonce les Hymnes et Oraisons: soit 29 feuillets ajoutés.
Psautier destiné aux confréries pénitentielles fondées par Henri III.
Dans le courant de spiritualité pénitentielle encouragé par le roi à la fin de son règne, fasciné qu'il était par la figure de David pénitent, le chant des psaumes tenait une grande place, marquant un héritage commun entre protestants et catholiques.
(Rahir, Bibliothèque de l'amateur, p. 594.- Dupuigrenet Desroussilles, Dieu en son royaume, B.N., 1991, n° 19.- Delaveau & Hillard, Bibles imprimées, 2002, n° 3418: la BnF et la bibliothèque Mazarine conservent des exemplaires dont la reliure a été exécutée pour les membres de la confrérie de la Mort et Passion de Notre Seigneur
Jésus-Christ.)
Superbe exemplaire, réglé et à grandes marges, conservé dans sa première reliure en maroquin décoré exécutée dans l'atelier de Clovis Ève.
Le dos, couvert d'un décor de feuillages dorés à petit fer, est particulièrement élégant.
“Fils de Nicolas Ève, Clovis Ève, libraire, relieur et doreur, reprend à sa majorité en 1584 l'atelier paternel, de même qu'il est nommé relieur du Roi, charge dont il est titulaire au moins du 13 janvier 1584 à fin mai 1633. C'est à ce titre qu'il exécute les commandes de l'Ordre du saint-Esprit dont il reste l'interlocuteur privilégié jusqu'à sa mort. Il connaît une remarquable longévité puisque son activité couvre près de quarante années d'exercice, au cours desquelles il propose aussi bien des reliures à semé que des reliures à décor de petits fers dit à la fanfare” (Fabienne Le Bars).
Ex-libris manuscrit ancien “A. Deschamps” et cachet sur le titre de la bibliothèque du séminaire diocésain de Toulouse. Papier un peu bruni. Coiffes et coins habilement restaurés

Le Psaultier de David, contenant cent cinquante Pseaumes. Avec les hymnes et cantiques de toute l'annee. Ausquels les accens requis & necessaires pour bien prononcer chacun mot, so…

Lot n° 19 - L'Office de la Vierge Marie a lusage de Rome. Avec plusieurs belles prieres catholiques et chrestiennes reveuës et corrige de noueau [sic] par Me. René Benoist.
Suivi de:
ROBERT (F. Jean). Le Formulaire des prieres oraisons et instructions chrestiennes catholiques, contenant ce que le vray chrestien doit dire tous les jours, tant à la Messe, qu'à toutes les heures du jour. Extraict des escripts des saincts peres & docteurs de l'Eglise. Paris, Mathieu Guillemot, 1599-1597.
In-12 [151 x 83 mm] de (26) ff. dont le titre-frontispice, 202, 44, 72 ff., le dernier non chiffré; 71 et 18 ff.: maroquin rouge, dos lisse et plats recouverts d'un décor à petits fers dorés et mosaïqué de maroquin olive, tranches dorées, fermoirs (reliure vers 1630).
Belles impressions parisiennes, en rouge et noir.
L'illustration gravée en taille-douce comprend 12 vignettes en-tête illustrant les 12 mois de l'année et 18 figures à pleine page, dont une répétée, portant le monogramme de Léonard Gaultier pour la plupart. Le Formulaire des prières est orné d'une figure représentant la Crucifixion.
Remarquable reliure parisienne du début du XVIIe siècle, recouverte d'un décor doré à petits fers et mosaïqué de maroquin olive.
Le décor est proche de celui du remarquable cabinet paré de maroquin, exécuté vers 1620, conservé au musée national de la Renaissance, à Écouen. (Cf. Un temps exubérance, Les arts décoratifs sous Louis XIII et Anne d'Autriche, 2002, n° 299.)
Exemplaire réglé, un peu défraîchi. Petites restaurations à la reliure

L'Office de la Vierge Marie a lusage de Rome. Avec plusieurs belles prieres catholiques et chrestiennes reveuës et corrige de noueau [sic] par Me. René Benoist. Suivi de: ROBERT (F…

Lot n° 20 - [PAPIERS MARBRÉS]. Recueil de papiers marbrés et de poésies amoureuses. [1597-vers 1660].
Manuscrit petit in-4 oblong de (236) ff. comprenant (74) ff. de papiers marbrés ou décorés recto et verso, (160) ff. de papier portant, pour la plupart, des poèmes et textes manuscrits, (2) ff. d'index manuscrit: veau fauve, dos à quatre nerfs orné, encadrement de filets et roulette dorés sur les plats avec grands fers ornementaux aux angles et au centre, 4 glands et 12 étoiles dorés entourant l'ornement central, inscriptions en lettres dorées: “Gerardus
Imstenraedt N.S.Ch.” sur le premier plat et “Anno domini 1597”, sur le second, tranches dorées (reliure de l' époque).
Exceptionnel album de papiers marbrés et décorés de la fin du XVIe siècle: il en compte 74 recto et verso, de motifs différents, soit 148 en tout, plus les deux papiers marbrés en doublure de la reliure.
Aux papiers marbrés traditionnels turcs de l'époque, généralement bleus, offrant un décor imitant le marbre, s'ajoutent des papiers de couleurs avec motifs géométriques très surprenants, réalisés en crachis, c'est-à-dire obtenus par les éclaboussures d'une brosse chargée d'encre frottée sur un tamis: la plupart ont été projetées sur des feuilles ajourées comme des pochoirs.
Ces papiers décorés semblent sans équivalents répertoriés.
Le recueil a été utilisé à la manière d'un liber amicorum par un amateur du XVIIe siècle qui l'a enrichi de poèmes amoureux et galants, la plupart en français. Il a signé à plusieurs reprises:
Cortenbach [é], et inscrit la devise: Tempore, tempora, tempera.
Il pourrait s'agir d'Edmond von Cortenbach, fils d'Alexandre (1588-1648) qui avait épousé
Marie von Vehlen (morte en 1624).Les poèmes chantent les amours heureuses ou malheureuses avec Philis, Sylvie, etc.
Helas belle Philis je meur
D'une injuste rigeur
Et ton coeur
N'a point d'amitié
Ny de pitié
Adieu pour jamais je m'en vaÿ mourir
Si ta bouche enfin ne me veut guërir
Du mal que tes beaux yeux m'ont fait ressentir
Ou:
Amarillis je renonce a vos charmes
Vous me traictes avec trop de rigueur
Prez de Filis je verse moins de larmes
Un seul soupir luy peut toucher le coeur
Ou:
Vous avez belle Filis
Plus de blancheur que le lis
Et le printemps n'eut jamais
Tant de lis ni tant de roses
Que vos beaux yeux ont l'attrait
Ou encore:
J'estois a l'ombrage que rendoit un petit bocage
A la plus grand chaleur du jour
Quant pres de la je vis seulette
Venir une jeune fillette
Soupirant ses regrets d'amour
Helas ingrat dict moy pourquoy
Tu m'a si tost manqué de foy.
Certains sont plus légers:
Baise moy belle Janeton
Vous estes fille et moy garçon
Nous coucherons ensemble Puis apres parle qui voudrat
Cupidon nous pardonneras
Certains semblent être des chansons. Ainsi:
A la santé du roy Bacchus
Et de ceux qui lèvent le cus
J'antend le cus de verre, ting, ting, ting, ting [...]
J'antend le cus de verre quant il est plain de vin [...]
L'amateur a recopié le célèbre poème de Ronsard Mignonne, allons voir si la rose (feuillet 28) ainsi qu'un extrait d'un poème de La Diane de Montemayor: “Longue semble la nuict...”
On trouve des textes plus anciens, de plusieurs autres mains. Quelques textes sont en italien et un en néerlandais.
Sur un des papiers marbrés, la signature: “H. de Velen.”, ce qui tend à confirmer la généalogie de l'exemplaire.
Superbe album, en reliure décorée du temps datée de 1597.
L'inscription dorée sur le premier plat renvoie sans doute à Gerard van Imstenraedt, premier seigneur de Mheer, village du Limbourg néerlandais près de Maastricht.
Plusieurs feuillets ont été retirés; au moins deux papiers marbrés et quelques feuillets de texte, comme le montre la foliotation manuscrite. Coiffes usagées, mors fendus

[PAPIERS MARBRÉS]. Recueil de papiers marbrés et de poésies amoureuses. [1597 vers 1660]. Manuscrit petit in 4 oblong de (236) ff. Comprenant (74) ff. De papiers marbrés ou décorés…

Vivre

l'Art passionnément !

Contact
Hôtel des ventes mythique, Drouot est la première place d'enchères en France. Ouvert à toutes et à tous, l'institution est le lieu de rendez-vous incontournable des amateurs d'art. Que vous soyez néophyte ou connaisseur exigeant, vous pourrez vibrer au rythme de l'actualité du marché de l'art, découvrir les annonces de vente, les résultats, participer aux événements... Restez connecté à ce lieu unique grâce à notre agenda des ventes et des expositions, et explorez tout l'univers de ce monde captivant via notre guide et le catalogue des services.
Vivez l'art passionnément !