arts d'Orient et orientalisme

Lots exhibition: samedi 01 décembre - 11:00/18:00 - lundi 03 décembre - 11:00/12:00
Sale: Monday 03 December 2018 - 13:30
Salle 5 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot 75009 Paris
Live
Auction house
Millon
Tel. 01 47 27 95 34
401 Results

Tous les lots

Lot n° 383 - Fragment de lampas au lièvre
tissé de soie "samite" rouge, verte, bleu et miel, orné d'un motif animalier composé d'un félin dont on distingue les pattes et la queue au-dessus d'un lièvre bondissant entouré d'un ruban formant un médaillon circulaire bordé d'une frise polylobée animée d'une vache et d'un cervidé.
Asie Centrale, Sogdiane, 8e siècle
36 x 36 cm

A fine silk textile fragment, Sogdiana, Central Asia, 8th Century
composed of silk, woven with red, green, honey and blue threads, featuring a feline over a hare, a cow and a deer.

Ce fragment offre un aperçu de la mode du VIIIe siècle dictée par le commerce et la demande impériale. Produite au carrefour de nombreuses civilisations importantes le long de la route de la soie, ces textiles évoquent la richesse et la splendeur de la région de Sogdiane à la fin de la période sassanienne / début de l'islam.
Le motif d'un félin surmontant une proie (ici le lièvre, la vache, le cervidé) apparaît sur un certain nombre de textiles en soie de Sogdiane ; il est inspiré de l'iconographie royale sassanienne, dans laquelle l'association d'un animal prédateur, représenté en majesté, avec sa victime évoque la relation entre le puissant dirigeant et ses ennemis. Ce motif particulier, étroitement associé au pouvoir et à la puissance, était réservé aux dirigeants, et devait éventuellement désigner le porteur lui-même.



This fragment offers an insight into the fashion of the seventh century ordered by imperial trade and demand. Produced at the crossroads of many important civilizations along the Silk Road, these textiles evoke the wealth and splendor of the Sogdian at the end of the Sassanian / early Islamic period.
The pattern of a feline overcoming a prey (here the hare, the cow, the deer) appears on a certain number of Sogdiane silk textiles; it is inspired by Sassanian royal iconography, in which the association of a predatory animal, represented in majesty, with his victim allude to the relationship between the powerful ruler and his enemies. This particular motif, closely associated with power and potency, was reserved for the rulers, and possibly was meant to refer to the wearer himself.

Fragment de lampas au lièvre tissé de soie "samite" rouge, verte, bleu et miel, orné d'un motif animalier composé d'un félin dont on distingue les pattes et la queue au dessus d'un…

Lot n° 392 - Catma ou Yastik aux çintamani
Panneau de velours de Brousse tissé de soie crème et de fils métalliques à décor d'une rosace centrale solaire encadrée, six médaillons en forme de çintamani animés de tulipes et œillets émergeant de feuilles de saz stylisées. Petites bordures à décor d'arcatures ornées d'un motif floral. Franges. (Doublure. Usures)
Turquie, Bursa, 17e siècle
105x63 cm

An ottoman silk and metal-thread panel Yastik, Bursa, Turkey, 17th century, gold velvet voided on a cream ground, woven with central sun medallion surrounded and bordered by carnations, rosettes and tulips in çintamani medallions, each growing from trefoil saz leaves.

Au XVIIe siècle, à Bursa, siège de l’industrie ottomane de la soie, de tels yastiks décoreraient des banquettes basses - ou des divans - qui tapissaient les murs des intérieurs ottomans. Les murs eux-mêmes auraient probablement été recouverts de brocart, ajoutant à la riche atmosphère. Ottaviano Bon, un Vénitien vivant à Istanbul entre 1604 et 1607, a écrit à propos des pièces privées du sultan: "Les sols… avec leurs canapés… sont à une demi-coudée de terre… le tout recouvert des plus riches tapis persans… et des couettes pour s'asseoir et les coussins sur lesquels s'appuyer étaient tous les meilleurs brocarts en or et en soie » (cité dans Wearden, 1986, p.1).

In 17th century Bursa, home of the Ottoman silk industry, yastik such as this would decorate low benches – or sofa – that lined the walls of Ottoman interiors. The walls would themselves probably have been covered with brocade, adding to the rich atmosphere. Ottaviano Bon, a Venetian living in Istanbul between 1604 and 1607 wrote of the Sultan’s private rooms, ‘The floors…with their sofas…are about half a cubit from the ground…all covered with the richest Persian carpets…and the quilts for sitting on and the cushions to lean against were all of the finest brocades in gold and silk’ (quoted in Wearden, 1986, p.1).

Catma ou Yastik aux çintamani Panneau de velours de Brousse tissé de soie crème et de fils métalliques à décor d'une rosace centrale solaire encadrée, six médaillons en forme de çi…

Lot n° 393 - Panneau de Bursa
de forme rectangulaire, le fond en velours rouge, tissé de rangées de palmettes, chacune contenant au centre une fleur de grenade stylisée encadrée par cinq oeillets et six tulipes, entre chaque palmette un bouquet de trois petites tulipes. (Usures).
Turquie, Bursa, 17e siècle
126x73cm

An ottoman silk and metal-thread panel, Bursa, Turkey, 17th century, of rectangular form, the red velvet ground woven with stepped rows of fleshy palmettes each containing a central flowerhead framed by alternating carnations and tulips, between each palmette a spray of three small tulips.

Une velours très similaire, cataloguée comme les deux premiers tiers du XVIIe siècle, se trouve au musée du palais de Topkapi (inv.no 13/1444). Une autre, cataloguée comme première moitié du XVIIe siècle et tissée dans un dalmatique russe Orthodox (sakkos), se trouve au Kremlin Armory Museum de Moscou (inv.no.TK-2293). Un yastik de conception similaire, catalogué vers 1600, se trouve au Metropolitan Museum of Art (Inv. N°17.120123). Comme le nôtre, l'exemple du Metropolitan Museum est décoré de rangées décalées de palmettes dressées remplies d'une abondance d'œillets et de tulipes autour d'une rosace centrale. L'exemplaire de Topkapi, bien qu’il soit publié en noir et blanc, est décrit avec des poils vert pistache et cramoisi foncé, un peu comme le nôtre. Raby et Effeny écrivent que «la palmette dentelée, toujours décorée d'une myriade de formes florales plus petites, était l'une des catégories de design les plus populaires parmi les tisserands de velours Bursa» (Raby et Effeny, 2001, p. 314). Notre velours est un exemple particulièrement finement dessiné du motif. Un exemple similaire a été vendu chez Christie's, 25 octobre 2008, lot 205 et 9 octobre 2014, lot 100.

Panneau de Bursa de forme rectangulaire, le fond en velours rouge, tissé de rangées de palmettes, chacune contenant au centre une fleur de grenade stylisée encadrée par cinq oeille…

Lot n° 401 - Chemise talismanique "Jama"
en coton, recouverte d'extraits du Coran, de prières et de chiffres talismaniques écrits dans une variété de scripts (kufi, thuluth, naskh, ghubar...) et de couleurs diverses, arrangée en médaillons, carrés, panneaux et cartouches de formes et de tailles variées (croissant de lune, étoiles, cyprès ...). Le dos de la tunique est orné d'une large "tugra" et d'un blason ottoman.
Turquie, 20e siècle
L. 115 cm - envergure : 130 cm env.

Les inscriptions comprennent de nombreuses citations du Coran; des prières, y compris celles mentionnant Mahomet, les quatre califes orthodoxes et leurs compagnons et quelques-unes écrites sur des carrés; Les attributs de Dieu et du prophète; invocations à Dieu et à Muhammad, et nombres magiques en carrés de diverses couleurs à l’encre et à l’or.
La croyance en la puissance des talismans est étroitement liée au Coran, la parole de Dieu, dans la tradition islamique et, en tant que telles, les œuvres d'art imprégnées de propriétés talismaniques étaient souvent couvertes de versets coraniques. Le verset 93 de la sourate Yussuf évoque l’association directe entre un vêtement (une chemise) et ses propriétés talismaniques. Cette chemise est inspirée d'une longue tradition de vêtement protecteur dont on retrouve les plus anciens modèles au musée de Topkapi Sarayi, Istanbul (inv.no 13/122).

A talismanic cotton shirt (Jama), Turkey, 20th century
covered with text written in a variety of scripts, including Muhaqqaq, Naskh, Ghubar, Thuluth and square Kufic, in assorted colours, arranged in numerous panels, roundels, cartouches, crescent moons, stars and cypress tree forms, the back with a large tugra and an ottoman blason.

The inscriptions include many quotes from the Koran; prayers, including those mentioning Muhammad, the four orthodox caliphs and their companions, and some written on squares; The attributes of God and the prophet; invocations to God and Muhammad, and magic numbers in squares of various colors in ink and gold.
Belief in the power of talismans is closely related to the Qur'an, the word of God, in the Islamic tradition and, as such, works of art imbued with talismanic properties were often covered with Qur'anic verses. Verse 93 of Surah Yussuf evokes the direct association between a shirt and its talismanic properties. This shirt is inspired by a long tradition of protective clothing of which we find the oldest models at the Museum of Topkapi Sarayi, Istanbul (inv.no 13/122).

Chemise talismanique "Jama" en coton, recouverte d'extraits du Coran, de prières et de chiffres talismaniques écrits dans une variété de scripts (kufi, thuluth, naskh, ghubar...) e…

Experience

art passionately!

Contact
The iconic Hôtel Drouot is the leading auction place in France. Open to all, the institution is a key marketplace for art connoisseurs. Whether you are a demanding collector or not, you will be able to keep up with the latest art market news, browse the upcoming sales and main results, take part in events... Stay connected to this unique place through our auctions and exhibitions calendars, and explore the unique universe of this fascinating world through our guide and variety of services.
Experience art passionately!