tableaux orientalistes, art islamique

Lots exhibition: mercredi 26 juin - 11:00/18:00 - vendredi 28 juin - 11:00/12:00
Sale: Friday 28 June 2019 - 14:00
Salle 14 - Drouot-Richelieu - 9, rue Drouot 75009 Paris
Live
Auction house
Gros & Delettrez
Tel. 01 47 70 83 04
Lots phares
298 Results

Tous les lots

Lot n° 48 - Une Broderie ou fragment de broderie Nasride, Atelier Andalou-Marocain, vers 1480 – 1580.

A Nasrid Moroccan-Andalus embroidery

Du rare groupe des broderies Nasrides, cet exemplaire est le pendant du lot 176 et vendu par l’étude Gros Delettrez en juin 2018. Ayant pour provenance, une personne parente, elle est un des joyaux de ce groupe de broderies très rares de l’époque Nasride dont on ne sait si elles ont été faites par des artisans d’origine marocaine en Andalousie, ou bien par des artisans marocains au Maroc pour des hauts dignitaires Andalous, eux-mêmes d’origine marocaine, ou bien après la Reconquista (1492), par des brodeurs marocains pour des dignitaires marocains au Maroc.

Une broderie de ce type a figuré à l’exposition « Islam » et est présentée comme provenant de Sicile. Elle est conservée au Musée Cluny. Elle est différente des autres par sa finesse, et peut être est-elle vraiment de Sicile, ce qui paraissait relativement peu probable.

Une autre broderie qui figura en 2006-2007 à l’exposition Purs Décors. Publiée au catalogue, page 9 pour un détail, et page 81 pour l’image entière, la broderie est décrite comme Broderie à décor géométrique dit style de l’Alhambra. Espagne XIV me siècle. H. 27cm L. 38cm. Achat de M. Guin, Barcelone, 17 mai 1905. Inv. 11950 B.

Cet exemplaire est daté du XIVe siècle.

Là, on ne doute pas de l’origine andalouse-marocaine dans la mesure où cette broderie possède un décor très inspirée des lampas nasrides.

Deux groupes chacun de deux fragments de broderies de ce groupe ont figuré à l’exposition « A la luz de la Seda », au Musée de l’Alhambra. Cf. page 104 et page 106 et 164.

D’autres broderies partagent des caractéristiques techniques, telles une broderie de la Keir Collection, une autre de Nour Fondation, etc.

Bibliographie :

- Amparo Lopez Redondo & Purification Marinetto Sanchez « A La Luz de la Seta », Editions Musei Lazaro Galdiano, Museo de la Alhmabra, TF Editors, 2012.

- Remi Labrusse, « Purs Décors ? Arts de l’Islam, regards du XIXe siècle », ouvrage catalogue de l’exposition, Octobre 2007 à Janvier 2008. Arts Décoratifs et Musée du Louvre, Paris 2007.

- Beatrice Paolozzi Strozzi, Carlo Maria Suriano, « La Seta Islamica / Islamic Silk », Firenze, Museo Nationale del Bargelo, Firence (Florence) 1999. Cf. page 78, illustration 23 ; 64 x 36,5cm. 1480 – 158037 x 65 cm

Un certificat de test carbone 14 délivré par KIK – IRPA (Institut Royal Du Patrimoine Artistique) sera remis à l’acheteur.

Une Broderie ou fragment de broderie Nasride, Atelier Andalou Marocain, vers 1480 – 1580. A Nasrid Moroccan Andalus embroidery Du rare groupe des broderies Nasrides, cet exempl…

Lot n° 49 - Un Arkilla Jenngo de tisserand Peul (Région de Goudam), œuvrant pour les Touareg, Mali.

An Arkilla Jenngo weaving from a Peul weaver and made for Aristocratic Tuareg.

Karl Ferdinand Schaeder attribue à Goudam un tissage de ce groupe dit Arkilla Jenngo. Ce type de tissage œuvré sur des métiers à tisser de petite largeur et horizontal, fait partie d’un groupe de tentures de mariage et communément appelées arkilla. Elles servent à entourer et cacher le lit nuptial. Il existe plusieurs variétés d’arkilla, tissés par des artisans peul, et dont le décor varie selon le destinataire de l’ouvrage. Le tissage dit Arkilla Jenngo était en général destiné aux Touareg nobles. Il est tissé en laine et coton. Les arkilla jenngo furent tissés par des tisserands maabuu’Be qui parlent le Songhai, seulement dans la région de Niafounké, donc, hors du territoire imprégné par l’influence du milieu Peul. Bon état général. Quelques usures.

1re moitié du XXe siècle

h 436 x 150 cm

Bibliographie :

- Karl-Ferdinand Schaeder, « Le Tissage en Afrique au sud du Sahara », Die Weberai in Afrika südlich der Sahara, Pantena Verlag, Munich (Munchen) 1987. Cf. planche 163, page 119.

- Michèle Coquet, Textiles d’Afrique, Editions Société Nouvelle Adam Biro, - Paris, 1993. Cf. page 58 et 59, illustration 40.

Un Arkilla Jenngo de tisserand Peul (Région de Goudam), œuvrant pour les Touareg, Mali. An Arkilla Jenngo weaving from a Peul weaver and made for Aristocratic Tuareg. Karl Ferdin…

Lot n° 60 - « Hram m’taqqal » ou important châle de mariage berbère, Monastir (gouvernorat) – Moknine, Tunisie

A rare 19th century Berber wedding shawl for the 7th day of the wedding, Tunisia

Rare châle cérémoniel probablement de mariage. Fabriqué par des brodeurs professionnels de la région de Monastir. Bon état général.

Un châle du même calibre, et de même couleur noire et ayant pour matériaux : laine, soie, lame d’argent dorée, est conservé au Musée du Quai Branly. De son nom vernaculaire : Hram m’taqqal, cette robe drapée de femme, est attribuée à un atelier de Monastir (gouvernorat) – Moknine. Daté de la fin du 19e - début du 20e siècle. Précédente collection : Musée national des arts d’Afrique et d’Océanie (Maghreb). Numéro d’inventaire : 74.1972.7.36

Sa description correspond parfaitement avec ce lot : Composée de deux lés noirs joints par couture à une extrémité…. L’envers de la partie brodée a été renforcé de morceaux d’étoffe rouge. Le décor se divise en deux : un grand rectangle sur une des faces de la pièce ; un petit rectangle sur l’autre face. Le premier rectangle, qui couvre environ les 2/3 de la largeur de l’étoffe est entièrement recouvert de broderies. Il est divisé en compartiments meublés de motifs géométriques : rectangles concentriques, alignements de cercles, lignes en dents de scie, chevrons, motifs végétaux géométrisés, lignes parallèles. Le reste du champ est entièrement recouvert de galons d’encadrement réalisés au fil d’or entrecroisé. A la partie supérieure, après une zone restée sans décor, un petit rectangle a été réalisé sur la face postérieure et se rabat. Il se compose de carrés concentriques, d’une ligne en dents de scie. De nombreux pompons de soie polychrome entourent ces décors. Portée le « jour de la ceinture » ou 7e jour des noces.

Usures mineures.

Seconde moitié du XIXe siècle

114 x 350 cm

« Hram m’taqqal » ou important châle de mariage berbère, Monastir (gouvernorat) – Moknine, Tunisie A rare 19th century Berber wedding shawl for the 7th day of the wedding, Tunisia…

Experience

art passionately!

Contact
The iconic Hôtel Drouot is the leading auction place in France. Open to all, the institution is a key marketplace for art connoisseurs. Whether you are a demanding collector or not, you will be able to keep up with the latest art market news, browse the upcoming sales and main results, take part in events... Stay connected to this unique place through our auctions and exhibitions calendars, and explore the unique universe of this fascinating world through our guide and variety of services.
Experience art passionately!