Accueil > Annonces de ventes > Émouvante correspondance de Chateaubriand

Annonces de ventes

Émouvante correspondance de Chateaubriand
mercredi 15 mars 2017
Brissonneau
Experts : Thierry Bodin, Patrice Dubois, Elisabeth Maréchaux-Laurentin, Marc Boutemy, Vincent l’Herrou, Cabinet Pierre Ansas, Marie-Christine David, Pierre-François Dayot, Frank Kassapian 

Le 15 mars, la maison Brissonneau dispersa un rare ensemble de lettres écrites par François Auguste René DE CHATEAUBRIAND (1768-1848) en novembre 1803, à Rome, retraçant les derniers jours et les funérailles de sa maîtresse Pauline DE BEAUMONT (1768-1803). Il s’agit de quatre lettres autographes signées, une lettre en copie originale signée, avec quelques corrections et note autographe signée. La correspondance est adressée à Monsieur de la Luzerne, beau-frère de Pauline de Beaumont. (10 000/15 000 €)

C’est en 1801, chez son ami Joseph Joubert que Chateaubriand rencontre Pauline de Beaumont, femme du monde et de lettres, fille du Comte de Montmorin, ministre et ambassadeur de Louis XVI. Mariée jeune au comte de Beaumont, elle s’en sépare rapidement. Dans son salon bleu de la rue Neuve-du-Luxembourg, elle reçoit Fontanes, Joubert, Molé, Bonald, Mme de Staël et Chateaubriand. Ce dernier lit chez elle des passages d’Atala (écrit en 1791 et publié en 1801 ) et du Génie du Christianisme (écrit en 1795-1799 et publié en 1802). C'est ainsi que leur amour commence.

Ensemble ils s’installent à Savigny-Sur-Orge où elle l’aide à terminer le Génie du Christianisme en recopiant la documentation qui lui est nécessaire. Chateaubriand part à Rome obtenant le poste de Premier Secrétaire d’Ambassade en 1803. Atteinte de la phtisie, Madame de Beaumont fait une cure au Mont-Dore avant de rejoindre son amant en Italie. À Rome, Chateaubriand loue pour elle la villa Margherita, une petite maison entre un jardin d’orangers et une cour avec un figuier, où elle s’éteint vingt-jours plus tard, le 4 novembre 1803, dans les bras de son amant.

Exposition publique – Drouot – Salle 1
Mardi 14 mars - 11h / 18h
Mercredi 15 mars - 11h / 12h

Vente aux enchères publique – Drouot – Salle 1
Mercredi 15 mars - 14h

Partager sur

Vivre

l'Art passionnément !

Contact
Hôtel des ventes mythique, Drouot est la première place d'enchères en France. Ouvert à toutes et à tous, l'institution est le lieu de rendez-vous incontournable des amateurs d'art. Que vous soyez néophyte ou connaisseur exigeant, vous pourrez vibrer au rythme de l'actualité du marché de l'art, découvrir les annonces de vente, les résultats, participer aux événements... Restez connecté à ce lieu unique grâce à notre agenda des ventes et des expositions, et explorez tout l'univers de ce monde captivant via notre guide et le catalogue des services.
Vivez l'art passionnément !